Paris sportifs: Les opérateurs légaux entrent sur la pelouse

Accord entre sept operateurs de paris sportifs et la LFPA quelques jours du premier coup de sifflet de la saison de football professionnel français, les opérateurs de paris sportifs sont prêts à lancer les premiers paris. Faut dire que les sites de paris sportifs bénéficiant de la licence de jeu délivrée par l’Arjel ne doivent en aucun cas manquer cet événement majeur. En effet, le football représente le sport le plus populaire en France et les opérateurs légaux se doivent de proposer les paris sur la Ligue 1 et 2 aux amateurs de ballon rond. Pour cela, les 7 opérateurs  qui ont reçu leur licence de paris sportifs (EurosportBET, PMU, La Française des Jeux, PMU, Bwin, BetClic, France Pari et SAjOO) ont tous signé un accord avec la Ligue de Football professionnel (LFP) et pourront, dès le 7 août prochain, proposer des paris sur les matchs de la Ligue 1.

Cette journée sera marquée d’une pierre blanche car elle inaugure la nouvelle politique française en matière de jeux d’argent à savoir que les joueurs de football pourront porter les logos de sites de poker en ligne ou paris sportifs. C’est le cas de l’Olympique Lyonnais qui pourra porter sur son terrain les couleurs de Betclic contre l’AS Monaco (lire article Olympique Lyonnais: Betclic et Everest Poker sur les maillots), ou bien l’Olympique de Marseille qui affrontrera le SM Caen au Stade Vélodrome avec la marque Betclic également.

Après des années de bataille judiciaire entre Bruxelles et Paris, les sites de jeu en ligne sont autorisés à faire leur entrée sur les rectangles verts français. Faut dire que des sites comme Bwin, en paris sportifs, ou Zeturf, en courses hippiques, étaient les « brebis galeuses » de l’Etat. Ces sites ont permis de faire prendre conscience à l’Etat que l’ouverture du marché français de jeu en ligne  était inévitable et que la France se devait d’être en conformité avec le droit européen. Après des gardes à vue dont les fondateurs de Bwin ne sont pas près d’oublier et des mises en demeures de certains sites, voilà que ces sites de jeu en ligne sont entièrement légaux en France en ayant respecté à la lettre le cahier des charges de l’Arjel.

Le football professionnel français va donc voir des nouveaux sponsors entrer sur les pelouses de l’hexagone pour le plus grand bonheur des clubs. En effet, cet argent frais va pouvoir alimenter les caisses des clubs pour acheter des joueurs internationaux mais également procéder à des opérations marketing notamment en merchandising. L’Olympique Lyonnais qui enregistre une baisse de son chiffre d’affaires de 16,6% en une année avec un résultat de 160 millions d’euros contre 192 millions d’euros pour la saison 2008-2009 ne peut que se réjouir de son contrat avec le groupe Mangas Gaming. Certains analystes s’accordent à dire que cette baisse est dûe en partie au fait que l’Olympique Lyonnais n’a pu afficher le logo de Betclic la saison dernière faute de loi en faveur des sites de jeu en ligne.

Les maillots de football devraient s’arracher comme des petits pains mais encore faut il que les clubs fassent une bonne saison en championnat interne mais également à l’échelle européenne. Les sites de jeu en ligne exploitent également leur sponsoring en proposant des places dans les stades de leurs protégés. En effet, Everest Poker (sponsor de l’Olympique Lyonnais lors des matchs à l’extérieur ndlr) propose de gagner des places au stade de Gerland et Everest Poker organise un tournoi gratuit avec 5 lots de 2 billets (3 premiers du tournoi remportent 2 places VIP). Attendons de voir comment les « Gônes » vont accepter le nouveau maillot (quelque peu flashy) de l’OL avec les logos de Betclic ou Everest Poker et s’ils continueront de chanter « Qui ne saute pas n’est pas Lyonnais! ». Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 10 + 15 ?
Please leave these two fields as-is: