Chilipoker France se retire du marché faute de piments

Le groupe Iliad de Niel se retire du marche du poker faute de rentabiliteQuel intérêt pour une salle de poker en ligne de mettre à disposition des joueurs des tournois de poker de qualité et en parallèle de perdre sans cesse de l’argent. Ainsi, Iliad Group, maison mère de Chiligaming,  a décidé de retirer sa salle de poker en ligne, Chilipoker, du marché français. Faut dire que depuis que le marché du jeu en ligne est légal en France, Iliad Group a perdu plus de 4 millions d’euros….c’est pas écrit La Poste pour ce spécialiste des télécom.

Exode des salles de poker en ligne en France

La France est loin d’être un marché rentable pour les opérateurs qui ont pris le risque de s’aventurer dans ce domaine dont de grands noms se sont cassés les dents contre les tables de poker. Ainsi, on a eu droit en quelques mois à des départs précipités de salles de poker en ligne qui ne voyaient pas le bout du tunnel et qui perdaient des sommes colossales. Canal Plus et Ladbrokes ont décidé de jeter l’éponge dès le début, 200%poker, Sajoo.fr, Poker83, Titan et Chilipoker sont quelques exemples d’opérateurs qui ont perdu de l’argent à cause des taxes bien trop importantes. D’ailleurs, ce n’est pas avec le nouveau gouvernement que les taxes vont être revues à la baisse quand on voit que les hauts revenus qui vont être taxés à 75% et que l’Etat a besoin de renflouer ses caisses au plus vite sinon elle sera dans la même situation que l’Espagne ou encore la Grèce.

La salle pimentée française, Chilipoker, est toujours opérationnelle et fermera ses tables aux joueurs français dans quelques semaines. Les joueurs seront remboursés et les affiliés également même si ceux qui avaient apporté pas mal de trafic vont être lésés par ce départ (dans ce cas, c’est vive le CPA, à bas le revenue share ! NDLR) Il est évident que bien d’autres salles vont suivre ce chemin d’autant que la crise économique est loin d’être terminée et devrait durer encore de longs mois (ou années selon certains économistes ndlr). On est en droit de comprendre que les salles de poker préfèrent jeter l’éponge plutôt que de signer des chèques à perte et qu’ils ne verront pas la couleur de l’argent investi.

Groupe Iliad ou le groupe profitable

La maison mère de Chiligaming n’est autre le groupe Illiad qui ne cesse de faire la une des médias notamment pour ses tarifs imbattables en matière de téléphonie. Alors que les groupe de télécom tels que SFR, Orange ou encore Bouygues s’en sont mis plein les poches durant des années, voilà que la bande à Xavier Niel débarque avec son forfait imbattable et a mis toute la téléphonie en panique. Faut dire que ces dits groupes avaient pris les français pour des pigeons et Free a proposé un forfait normal. Quoi de plus normal que de proposer des prix normaux à des français normaux sous une présidence normale ! (et des milliers d’emplois vont être supprimés parce que le Robin des Bois des téléphones fait du tord à ceux qui ont empoché des milliards d’euros avec des tarifs bien au delà de la normale !). Dans le domaine du poker, c’est disons la même chose, non pas que le groupe Illiad a proposé des tournois à bas prix mais ne compte pas rester dans un marché où les taxes sont exorbitantes et que dans cette configuration de marché l’avenir est sombre. D’ailleurs, Chiligaming a de bons arguments pour expliquer son retrait de France avec ue ardoise de 4 millions d’euros. Et dire qu’avec cet argent il aurait pu les investir dans son domaine de prédilection, les télécoms, comme il a fait en Israel avec Golan Telecom qui n’est autre que Michael Golan, alias Michael Boukobza, qui fait un carton en Terre Sainte.

Quant à Alexandre Dreyfus, fondateur de ChiliGaming, il aura le temps de se focaliser du côté des Etats-Unis d’autant que le jeu en ligne est en passe d’être légal et tellement plus rentable que le (pauvre) marché français. Au moins, en se retirant du marché francais, ChiliGaming ne perdra plus d’argent et pourra prendre des risques dans d’autres marchés plus profitables (comme disait l’autre « No Risk No Reward » ).

Le marché du poker en ligne en France vient de perdre une bonne marque et d’autres rooms devraient suivre le pas très bientôt. Le marché devrait garder des marques comme Winamax et Pokerstars qui sont les leaders et Everest Poker, Party Poker et Pkr devraient se partager les bouts de tables de ce marché. Piments à suivre.

© PokerenligneNews.com

Une réflexion au sujet de « Chilipoker France se retire du marché faute de piments »

  1. Chilipoker perd de l’argent depuis bien avant l’ouverture du marche Francais. C’est une boite qui enregistre les pertes depuis de nombreuses annees, avec tous leurs produits. Une coquille completement vide qui s’est relancee sur le marche Francais et, meme en connaissant fort bien les taxes avant de s’y lancer. Ils etaient prevenus. Facile de dire apres ca  »c’est la faute du marche Francais ». Idem pour betclic qui jette de l’argent par les fenetres depuis des annees. Le marche Francais les a fini, voila tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 6 + 14 ?
Please leave these two fields as-is: