Poker en France: Pas d’assouplissement avant 2012?

Les salles de poker en ligne francaises pas pres de voir le bout du tunnel?Les salles de poker en ligne légales en France vont devoir faire preuve de beaucoup de patience avant de voir une petite lueur d’espoir s’ouvrir à elles. En effet, l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) peut revoir sa copie en terme de contrat qui lie les opérateurs aux clauses de l’Arjel et ce tous les 18 mois. Ce qui revient à dire que les éventuelles modifications de certaines clauses pourront être discutées pas avant décembre 2011. Pas avant? La grande question est de savoir si les opérateurs légaux comme Winamax, Pokerstars, Chilipoker, Betclic Poker et les autres pourront attendre jusqu’à cette date pour avoir une lueur d’espoir. Pas si sûr. En effet, les conditions que l’Arjel a imposé aux opérateurs sont contraignantes. Commençons par les les tournois de poker réservés uniquement aux joueurs français résidant dans l’Hexagone. Impossible pour un joueur français d’accéder à des tournois de poker depuis une salle légale en France en présence de joueurs du monde entier. Alors que tout l’intérêt du poker et de l’Internet est de pouvoir jouer contre des sud américains, australiens et norvégiens, voilà que l’Arjel intime l’ordre aux rooms légales de faire jouer les français entre eux. Les salles de poker françaises sont désertiques en pleine nuit alors que dans des salles internationales, avec les fuseaux horaires, il y a en permanence du monde. Il suffit de voir la fréquentation des rooms et les dotations des tournois pour se rendre compte à quel point les joueurs français sont lésés par rapport aux joueurs vivant à l’étranger. Il est évident qu’il existe un vivier de tournois de poker en France très intéressant notamment sur la room de Patrick Bruel, Winamax (Winamax Sunday Surprise) mais en comparaison aux tournois internationaux, la France ne fait pas le poids.

L’autre contrainte qui est d’ordre financière celle-là, est le prélèvement bien trop élevé dont les opérateurs légaux et les joueurs perdent dans l’affaire. Pas plus tard que le 2 octobre dernier, nous avons publié un papier sous le titre « Quand les jeux en ligne font la une de la presse » dans lequel nous traitions de la déception des opérateurs  des résultats engendrés suite à l’ouverture du marché du jeu en ligne en France. Nicolas Béraud, directeur général de Mangas Gaming allait jusqu’a dire qu’ « il est structurellement impossible de gagner de l’argent en France» et demandait, par la même occasion, de légaliser les jeux de grattage, loterie et de jeux de casino.

Face à ces contraintes, les opérateurs pourront-ils attendre fin 2011 pour se faire entendre? L’Arjel entendra-t-elle les demandes de modifications des opérateurs légaux en France? Ceci étant, les sites de poker en ligne, paris sportifs et courses hippiques devront patienter encore 14 mois avant d’espérer des changements. Mais d’ici là, certaines salles auront mis la clé sous la porte faute de moyens financiers. A moins que le forcing des joueurs fasse un effet domino. En effet, les joueurs de poker sont montés au créneau en squattant les salles de poker en ligne sans jouer. Ce sitting-out avait durement touché Pokerstars notamment et les opérateurs s’étaient plaint auprès de l’Arjel. Peut-être que les joueurs ont la solution pour se faire entendre et faire pression sur l’Arjel sans attendre 2011. Cela me rappelle les préavis de grèves lancés ainsi que les manifestations contre le projet sur la retraite à 62 ans. Décidément, la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 11 + 3 ?
Please leave these two fields as-is: