Arjel: Les FAI devant le juge

Darty, FAI se doit de fermer l'accces des sites illegaux aux joueursL’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) n’en lache pas une et elle est sur tous les terrains. Après la vérification des différents dossiers présentés pour obtenir la licence de jeu en ligne en France, l’Arjel ne cesse de convoquer les sites de jeux illégaux à l’instar de Stanjames, Centrebet ou Interwetten. Mais le travail de l’Arjel ne s’arrête pas là mais les fournisseurs d’accès internet (FAI) français ont été sollicités à intervenir pour bloquer l’accès aux sites illégaux aux joueurs français. En effet, Bouygues Télécom, Numéricable, Orange, Darty, Auchan Télécom ou SFR se sont retrouvés devant « Monsieur le Juge » du Tribunal de Grande Instance de Paris pour se voir intimé l’ordre de fermer l’accès aux joueurs dans des sites qui n’ont pas reçu leur agrément français.

Les fournisseurs d’accès  internet se retrouvent dans une situation difficile du fait qu’ils ne peuvent pas filtrer ses dits sites illégaux mais en plus le coût serait bien trop importants pour des résultats inefficaces. L’Arjel tient à faire respecter l’ordre afin que les opérateurs de paris sportifs, courses hippiques et poker en ligne légaux puissent engranger des revenus au détriment des groupes illégaux qui ne payent pas de taxe en France. Des groupes comme Winamax fr, Chilipoker, Sajoo, Eurosportpoker, Betclic, Everest Poker, Partouche Poker ou Bwin payent des taxes et souhaitent que l’Arjel réprimande fortement les groupes qui n’ont pas respecté le cahier des charges. Les enjeux financiers sont considérables pour fermer les yeux sur les sites qui pullulent sur le Net français et qui ne payent pas de taxe.

Les fournisseurs d’accès Internet sont souvent sollicités afin de bloquer l’accès aux joueurs sur le Web. Israel a également procéder de la sorte (lire article : Jeux en ligne: Israel demande aux FAI de bloquer les accès) en exigeant que les FAI interviennent et bloquent des sites de jeux illégaux comme Victor Chandler et Stanjames. D’ailleurs, Stanjames est également dans le collimateur de la justice française et devra cesser ses opérations sur le « sol » français.

L’Arjel est sur tous les fronts et agit de manière simultanée afin de décourager les opérateurs à tenter de grapiller « quelques » millions d’euros de manière illégale. Quand Arjel rime avec l’Art de Geler les comptes illégaux. Affaire à suivre.

© Pokerenlignenews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 15 + 5 ?
Please leave these two fields as-is: