Quand la justice pertube les codes du poker

Le poker ne repose pas msur la chance comme le LotoLe poker, un jeu d’adresse ou de hasard? Tel est le débat qui passionne le milieu du poker notamment les cercles de jeu. Faut dire que du côté des « Coulisses » et du « Saint Tropez », on ne boude pas son plaisir depuis que le tribunal correctionnel de Toulouse a relaxé les propriétaires des lieux qui étaient poursuivis pour « maison de jeux de hasard » en 2005 et 2006. Voilà que l’affaire va faire des remous dans le monde du jeu. Le poker est un jeu d’adresse qui ne repose en aucun cas sur la chance. Contrairement aux jeux de machines à sous, un ticket à gratter de la Française des jeux ou encore une grille de Loto ou Euro Millions, le poker repose uniquement sur les facultés mentales et rien d’autres. Ainsi, le poker ne necessite en aucun cas d’un stylo fétiche pour remplir les 6 bons numéros (ou 5 numéros et les deux étoiles), d’un pouce magique pour gratter les jeux instantanés ou un bon tirage de bandit manchot pour décrocher le jackpot, il suffit d’avoir des années d’entraînement et faire preuve d’intelligence en matière de stratégie et de calcul de probabilités. Le profil d’un joueur de poker et d’un adepte de jeux de hasard que ce soit de grattage et de tirage sont complètement différents. Pour l’un, l’espoir repose sur la chance uniquement et pour l’autre sur les facultés mentales autant dire des mondes bien distints. Point barre.

Cette décision du tribunal correctionnel de Toulouse met en exergue le fait que le poker est bel et bien un sport intellectuel et non pas un vulgaire jeu qui repose sur la chance. En effet, le poker reprend peu à peu ses lettres de noblesses et au fil des années, il est devenu le jeu des tripots au jeu tendance ou tous les people s’affichent dans les tournois de poker. En effet, le jeu de cartes qui souffrait d’une image négative est devenu Le jeu cool et classe où il fait bon d’apenter les tournois français et toute la presse « people » se charge de shooter les présentateurs télé, chanteurs, acteurs, joueurs de football et autres stars médiatiques autour d’une table de poker. Le poker est un sport cérébral qui demande des facultés mentales qui ne sont pas données à tout le monde. A l’image d’un Vikash Dorhasso, ce joueur est aussi brillant sur le terrain de football qu’autour d’une table de poker et son intelligence lui a permis de se faire un nom dans le monde du poker. C’est vrai que les adeptes du ballon rond ne sont pas tous des stars du texas hold’em poker quand on voit un Domenech qui cumule les échecs au Mondial, au poker et à la télévision avec « l’Etoffe des Champions » (bon, avec son million d’euros d’indemnités, il a, avouons-le, bien réussi son coup ndlr).

Les hommes de lois ont donc décidé que le poker n’est pas un jeu de hasard à l’instar des jeux instantanés de la Française des jeux et autres jeux de machines à sous qui reposent à 100% sur le facteur chance. Pour gagner au poker, cela nécessite une parfaite connaissance des règles de jeux (c’est la moindre des choses!), de calcul de probabilités, d’une attitude et d’un flair hors pair pour débusquer les coups de bluff sans parler de la stratégie et de conditions physiques optimales (pas évident d’être assis 10 heures et de cumuler, jour après jours, tournois sur tournois, ce qui peut expliquer certaines bedaines de quelques joueurs dont on taira le nom  ndlr).

Enfin, l’intérêt du poker est que tout joueur de poker peut avoir son heure de gloire à l’image de Moneymaker qui a réussi à gagner en 2003 le WSOP. Bien d’autres tournois dont les amateurs ont fait qu’une bouchée des joueurs professionnels. Et c’est pas de la chance! Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 2 + 14 ?
Please leave these two fields as-is: