Poker en ligne: Plus de dépendance?

Le poker en ligne accroit-il le nombre de joueurs dependants?Alors que les sites de poker en ligne seront entièrement légaux pour les sites ayant obtenus l’agrément français des mains de l’Arjel, on est en droit de se poser la question suivante: le poker en ligne va-t-il entraîner une addiction plus grande? D’après les spécialistes, il se pourrait que la réponse soit positive. En effet, selon des études menées aux Etats-Unis, il y aurait entre 0.4 et 3.4% de la population globale qui serait considérée comme étant des joueurs accrocs au jeu. Pour ramener à l’échelle française, il y aurait donc entre 600 000 et 1.8 million de personnes présentant des symptômes de dépendance. Non pas au poker en ligne mais tous jeux confondus. Concernant le poker, il y aurait 1,5 million de joueurs réguliers en France et donc la question sur l’addiction du poker en ligne est un débat à lui seul. Selon les spécialistes d’addictologie, le poker entraînerait une dépendance du fait que les joueurs pensent que seules les compétences du joueur permettent de gagner. Or, il est faux car le poker est un jeu mixte rassemblant aussi bien des aptitudes personnelles (stratégie, calcul des probabilités, maîtrise du bluff, etc) mais également une part de chance. Cette part de chance est comme dans tout jeu impossible à dompter. Le poker n’est pas un jeu de stratégie pure et le facteur chance est présent dans le texas hold’em poker, le omaha et le stud poker.

Mais le poker en ligne a toujours existé en France même avant que l’Arjel ne délivre des agréments. En effet, les sites de poker sont présents sur le web depuis au moins 8 ans et des centaines de milliers de français avaient déjà ouvert un compte dans une des rooms. L’équilibre entre les visites de joueurs de poker dépendants en réel (casinos, cercle de poker, etc) et sur internet est presqu’au même niveau alors qu’il y a quelques années, il y avait plus de joueurs fréquentant les cercles de jeu qui se rendaient chez des psychologues pour se « soigner » de leur addiction. Ceci étant, le fait de légaliser le poker online va permettre de mieux contrôler les joueurs et mettre éventuellement un frein à tout dérapage. Les joueurs qui ouvriront un compte chez Partouche Poker, Winamax, Pokerstars, Chilipoker, Everest Poker, Bwin Poker, BetClic Poker, Party Poker c’est-à-dire sur des salles ayant reçues la licence de poker française pourront voir les mises perdues, voir le temps passé dans la salle, ne pas miser un certain montant chaque semaine, être contacté par l’assistance clientèle en cas de doute, s’auto-exclure et un joueur débiteur ne pourra pas jouer.

Ces différentes mesures empêcheront les joueurs à jouer à perte et chercher un tas de solutions pour assouvir leur besoin de jeu et d’adrénaline. D’ailleurs, que ce soit à la télévision, la presse écrite ou les sites de jeux en ligne légaux, des messages invitent les joueurs à contacter des spécialistes en cas de problème voire les invitent à ne pas entrer dans un site si ils se sentent vulnérables.

Internet n’a pas de limite et un joueur dépendant peut très bien aller jouer dans des salles de poker qui n’ont pas la licence de poker en ligne française comme Titan Poker, William Hill Poker, Poker770, Full Tilt et bien d’autres encore (quoi que certains d’entre eux pourraient figurer dans la troisième vague de « distribution » de licences françaises ndlr). Le poker en ligne est un jeu parmi tant d’autres et des jeux comme le Loto, le PMU, l’Euro Million et surtout le Rapido ne sont ils pas plus dangereux que le poker sous toutes ses formes? Affaire à suivre.

© Pokerenlignenews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 7 + 14 ?
Please leave these two fields as-is: