Française des Jeux : crise? moi? jamais !

Y'a de la Joie en pleine crise pour la Francaise des Jeux Cessons de dire que la crise économique fait des ravages, que les gens se serrent la ceinture, que le nombre de suicides augmente et que le moral des français est dans les chaussettes. Non, soyons sérieux…la crise profite à tout un pan de l’économie française comme par exemple les pompes funèbres, les sociétés de déménagements  (faut bien des camions pour passer de France à la Belgique ou la Suisse quand même !), l’industrie pharmaceutique (les français premiers consommateurs au monde de cachetons !) mais surtout à la Française des Jeux. En effet, la Française des Jeux n’est pas près d’oublier cette année 2012 qui fut une année si merveilleuse. Un régal. Avec un chiffre d’affaires record de 12,1 milliards d’euros, la bande à Christophe Blanchard-Dignac, PDG de la FDJ, peut être fier des résultats. Champagne pour tous !
Mais PokerenligneNews.com le savait depuis belle lurette grâce à notre boule de cristal et il suffit de lire notre papier datant du 6 janvier 2012 intitulé « Française des jeux : vive la crise ! »

L’appât du gain fait rêver les joueurs

C’est bien connu que plus les gens ont des difficultés pour boucler les mois et plus ils espèrent décrocher le gros lot. C’est la raison pour laquelle la FDJ affiche des chiffres qui donnent le tournis. En effet, qui n’a jamais rêver d ‘avoir les 5 bons numéros et les deux étoiles de l’Euro Millions? Qui n’a jamais espéré découvrir la combinaison gagnante en grattant un ticket ne serait-ce une centaine d’euros? La gamme de jeux de grattage réunie sous le nom de « Illiko »(Millionnaire, Cash, Astro, Goal, Blackjack, etc, etc, etc) a enregistré à lui seul 5, 4 milliards d’euros. Faut dire qu’il y en a pour tous les goûts avec ces jeux de grattages qui touchent l’ensemble des profils, de la ménagère (astro) en allant au fan de foot (Goal) en passant par le féru de jeux de casino (Blackjack) ou des fétichistes (numéro fétiche) ou encore des allergiques aux douches (morpions), les pros du marketing ont réussi leurs paris: faire dépenser toujours plus le joueur lambda en le faisant rêver qu’il sera le prochain gagnant. Et comme si ça ne suffisait pas, on en remet une petite couche en lançant aujourd’hui même un nouveau jeu sous le nom de « Jour de chance » permettant au joueur de gagner jusqu’à 1000 euros pour seulement un euro de mise. Quelle largesse! Et ça marche puisque la FDJ a décroché le jackpot en 2012.

Relativisions, la Française des Jeux n’a pas toujours connu d’aussi bons chiffres…regardez en 2011, le chiffre d’affaires s’élevait à « seulement » 11,4 milliards d’euros. L’année 2012 a été une année exceptionnelle grâce à un calendrier parfait et à des joueurs toujours plus superstitieux : trois vendredis 13 et une série de dates symboliques : 10-11-12, 12-12-12 et 21-12-12. Autant dire que l’on n’est pas près de revoir ce type de combinaisons. Malheureusement, il n’existe pas de treizième mois et la FDJ va faire avec les moyens du bord. Il n’y a pas de raison pour que 2013 ne soit pas un bon cru comme 2012 puisque tous les ingrédients devraient être réunis pour le plus grand succès de la FDJ: pessimisme grandissant, crise économique reluisante, pouvoir d’achat en baisse. Un super cocktail qui devrait booster les chiffres de la FDJ. Regardez du côté de l’Espagne,  le taux de chômage atteint les cieux, les jeunes et couples sont rentrés vivre chez papa et maman et le gouvernement s’est mis au régime sec mais ca n’empêche pas que le loto local se porte à merveille et les espagnols continuent de jouer autant voire plus qu’auparavant.

En cette nouvelle année, peut être que l’objectif FDJ est d’atteindre 13 milliards d’euros de chiffre d’affaires…le chiffre 13 qui permettrait de battre un nouveau record et ne dit on pas que le 13 porte bonheur pour certains? CA a suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 4 + 10 ?
Please leave these two fields as-is: