Jeux en ligne: Israel et l’Afrique du sud deux cas similaires

Afrique du sud interdit les jeux en ligneDans le monde du jeu en ligne, il existe deux capitales: Israel et l’Afrique du Sud. Il est vrai que de nombreux pays proposent du jeu sur Internet ou des licences de poker en ligne, casino, paris sportifs ou courses hippiques notamment Gibraltar, Malte, Canada (Réserve indienne de Kahnawake ndlr), Costa Rica, et bien d’autres pays encore. Mais nous nous arrêterons sur deux pays en particulier: Israel et l’Afrique du sud qui sont les deux centres névralgiques du jeu sur le web. En effet, ces deux pays ont deux points communs concernant le jeu online: ils interdisent à leurs joueurs de miser sur un jeu de casino ou tout autres jeux d’argent (ainsi qu’il est interdit de faire la promotion de tels jeux ndlr) mais le secteur du jeu emploit des milliers de personnes. Ces deux pays interdisent les jeux d’argent sur leur sol mais n’interdisent aucunement que des sociétés soient spécialisées dans le marketing online. Ainsi, des sociétés marketing sont en charge de faire la promotion des groupes de casinos en ligne, sites de poker online, turf ou sportbetting dont les serveurs sont hebergés à l’étranger et le siège social de leurs clients sont hors de leurs frontières.

Pas plus tard que le 20 août dernier, l’Afrique du Sud a tapé du poing sur la table en exgieant que les sociétés ne fassent plus la promotion de tout jeu en ligne. La Commission Gauteng Gambling Board (GGB) a ordonné aux opérateurs de jeux online de proposer leurs jeux sur le net sud africain. Pourtant, le groupe Microgaming, un des plus grands éditeurs de jeux en ligne au monde a son siège social en Afrique du Sud. De plus, de nombreux casinos (pardon de nombreuses sociétés de marketing spécialisées dans le jeu en ligne ndlr) sont également présentes en Afrique du Sud. D’ailleurs, l’Afrique du sud tient à faire respecter la loi en arguant qu’en cas de libéralisation de son marché, seuls les acteurs ayant respectés de se retirer pourront postuler pour des licences le jour-J. Ce cas rappelle étrangement le contexte actuel des Etats-Unis et de la polémique entre Bwin contre Pokerstars et Full Tilt. L’Afrique du sud s’inspirerait-elle de l’Oncle Sam?.

Quant à Israel, les jeux d’argent sont interdits hormis les monopoles d’Etat à savoir le Loto et les paris sportifs. Quant aux casinos terrestres, il n’y en a pas de légaux mais il se pourrait que la ville d’Eilat ouvre le premier casino d’Israel. Quant à Playtech, leader des concepteurs de logiciels de jeux d’argent, ce mastodonte du jeu online a son siège social en Israel.

Israel et l’Afrique du sud sont deux grands lieux du jeu en ligne. Playtech a décidé de se retirer du marché français afin de recevoir ses licences de poker en ligne. En revanche, les casinos utilisant la technologie Microgaming continuent de proposer leurs services aux joueurs français. Mais pour combien de temps encore? Seule le temps nous le dira. Affaire a suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 9 + 8 ?
Please leave these two fields as-is: