Igaming France fait son show

Jean Francois Vilotte, directeur d'une Arjel impuissante?La conférence sur les jeux en ligne légaux en France a ouvert ses portes ce matin à l’hôtel Marriott de Neuilly. Tout le gratin du monde du jeu sur Internet s’est donné rendez-vous à ce grand événement et on pouvait croiser dans les couloirs Nicolas Béraud (Président de BetClic Everest Group), Alexandre Dreyfus (Fondateur et dirigeant de Chilipoker), Benjamin Issembert (Directeur général The Nation Traffic/Titan Partners),  Emmanuel de Rohan Chabot (Directeur général de Zeturf) sans oublier la charmante Canel Frichet (Directrice marketing de Winamax) ou encore Frédérick Vieille (Directeur des Opérations Joaonline) pour ne citer qu’eux. Après avoir longtemps patienter dans la file d’attente pour obtenir le badge pour participer à la convention, quelle surprise de découvrir les stands des opérateurs. Rien à voir avec les immenses conventions de Londres, Amsterdam, Barcelone ou Budapest ou la foule d’affiliés et autres sociétés marketing se pressent pour parler business. Rien de cela dans cette première convention réunissant des grosses pointures du jeu en ligne en France qui fut à taille humaine puisqu’elle concerne principalement les affiliés et autres support médias traitant principalement du marché français.

Parfaitement organisée,  la conférence fut  intéressante en ce premier jour d’ouverture de débat. D’ailleurs, la première conférence a fait salle comble à tel point que j’ai dû assister en ayant un pied dans le couloir et un dans la salle. Aucune place disponible en salle m’obligeait à me concentrer pour écouter une belle brochette d’orateurs notamment Nicolas Béraud, Alexandre Dreyfus mais surtout  Jean-François Vilotte, Président de l’Arjel. Toute l’assistance attendait des scoops sur la clause de revoyure, sur la baisse des taxes ou encore l’accès aux joueurs de poker en France aux tournois internationaux. Que nenni. Et dire qu’on attendait Vilotte comme le Messi…à croire que le seul qui existe continue de taper dans le ballon du FC Barcelone. Pas vraiment de scoop à dévoiler et pas vraiment de nouveauté en ce jour de 25 mars 2011. Jean-François Vilotte a exposé les chiffres des opérateurs légaux lors de son allocution et a bombardé les chiffres des bonus octroyés par les opérateurs dont je n’ai pu les noter (pas évident d’écrire debout coincé dans l’assistance ndlr). Les opérateurs ont fait part de leur espoir que la clause de revoyure leur permettra de respirer un peu et ont insisté sur le fait de légaliser les jeux de casino. En effet, Nicolas Béraud et Alexandre Dreyfus n’ont pas caché leur souhait de voir un jour l’offre de casinos en ligne être proposée légalement aux joueurs résidants en France comme l’est actuellement le poker, les paris sportifs ou encore les courses hippiques. Ce n’est pas vraiment pour demain qu’une offre légale sera au menu des joueurs français et il reste un long chemin avant qu’une telle décision soit prise. Jean-François Vilotte se sentait quelque peu isolé sous la « pression » des opérateurs qui attendent beaucoup de l’Arjel pour qu’elle desserre un peu la corde au cou des opérateurs et ce depuis sept mois déjà. Autant dire que Jean-François Lamour ou François Trucy (ça fait pas mal de François dans le milieu NDLR) auraient permis à Jean-François Vilotte de ne pas se sentir trop seul dans une salle dont tous les regards étaient tournés vers un homme qui ne fait qu’appliquer la loi et qui n’est pas décisionnaire.

Le premier débat de la journée en présence du président de l’Arjel fut intéressant sans pour autant apporter des réponses concrètes en matière de taxes, d’ouverture des tournois de poker aux joueurs français, élargissement de l’offre de jeux en ligne intégrant les jeux de casinos ou celles des paris sportifs. Comme dit Jean-François Vilotte, « Je vous entends » mais espérons qu’il a compris le cri d’alarme lancé par les opérateurs, ça c’est une autre histoire. Puis, d’autres conférences se sont enchaînées durant la journée mais disons que le plus important était celui en présence des grosses pointures du jeu online. On aurait tant aimé entendre la liste des prochains changements en matière de législation avec un calendrier précis de son application mais rien de cela s’est produit. Les décisionnaires vont une fois de plus se pencher sur la question et ça va prendre du temps pour le plus grand regret des opérateurs bien que Jean-François Vilotte a entendu… il l’a dit lui même. Décisions à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 3 + 7 ?
Please leave these two fields as-is: