Arjel: des sites illégaux refractaires

Le bookmaker et poker en ligne Stanjames dans le collimateur de l'ArjelL’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) continue sa chasse aux sites de jeux illégaux. Nous avons déjà abordé à deux reprises ce sujet sur Centrebet (Lire article: Arjel : Centrebet rappelé à l’ordre) et Interwetten. Mais il existe trois autres sites de jeux en ligne qui ont également été assignés devant le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris: Betfred, Stanjames et Strykke Entertainement. Alors que Centrebet et Interwetten ont préféré fermer leurs sites de jeux en ligne en France afin de ne pas devoir payer de fortes amendes, ce n’est pas (pour l’instant?) le cas des trois autres opérateurs. En effet, ces sites de jeux en ligne continue d’ouvrir les portes aux joueurs français. Mais l’Arjel ne compte pas en rester là et compte appliquer la loi à la lettre. Faut dire que les enjeux financiers sont considérables et qu’il est dans l’intérêt de l’Etat et des opérateurs légaux (voir liste poker légal france) que l’Arjel sanctionnent les sites illégaux. Des groupes qui ont dépensés des sommes colossales pour la refonte de leur système informatique afin qu’ils collent au cahier des charges de l’Arjel mettront de longues années pour avoir un retour sur investissement. En effet, Eurosportpoker, Winamax, Pokerstars, Betclic Poker, Chilipoker, Bwin Poker, Sajoo, la Française des Jeux ou Everest Poker opèrent en toute légalité en France et ont tous reçu leur agrément de l’Arjel.  En appliquant la loi, les opérateurs illégaux ne pourront proposer leurs services aux joueurs français et donc seuls les sites légaux pourront le faire. En définitive, l’Etat verra ses revenus des prélèvements augmenter sensiblement. L’Arjel est loin d’avoir rempli sa mission qui prendra des années pour faire la chasse aux sites illégaux qui sont présents en masse sur le net.

Ces cinq assignations devraient faire réfléchir les nombreux sites de jeux en ligne qui prennent le risque de jouer avec les nerfs de l’Arjel. Faut dire que les conséquences en terme financiers sont lourds et il est préférable de faire amende honorable et ne pas taquiner les lois françaises. Pourtant, certains joueurs français ont reçu des emails de Casino Tropez, du groupe Euro Partners, ventant les mérites d’un casino clôné de casino770: le casino Pacha. Ce casino pourrait être un site monté de toutes pièces par casino770 pour exploiter la base joueurs de Casino Tropez qui se serait reconverti dans la revente de base de joueurs français? Ceci étant, l’Arjel se concentre sur les deux domaines aujourd’hui légaux à savoir le poker en ligne et les paris sportifs.  Quant aux courses hippiques, elles devraient être son prochain terrain de chasse. Ainsi, des sites comme Zeturf devraient obtenir leur agrément mais d’autres opérateurs devraient ne pas demander de licence et donc l’Arjel devra intervenir exactement comme elle le fait avec les bookmakers illégaux ou les sites de poker online sans licence française.

On n’a pas fini d’entendre parler du « shérif Arjel » et sa chasse aux sites de jeux illégaux en france

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 5 + 12 ?
Please leave these two fields as-is: