Quand les sites de poker et de casinos en ligne en font qu’à leur tête

Ladbrokes prélève sur les comptes dormants des joueurs en ligneLes termes et conditions des sites de poker et casinos en ligne peuvent changer selon les humeurs des opérateurs. Dans tous les sites de jeux en ligne, on peut trouver une ligne du type « le casino se réserve le droit de changer les termes et conditions sans prévenir au préalable le joueur ». Pshhh, même pas un p’tit email? Certes, on ne demande pas qu’un opérateur du service clientèle décroche son téléphone pour nous avertir des éventuels changements dans les termes et conditions mais quand même.

Bon, on ne demande pas la lune mais un petit message sur Whatsapp ou un Messenger, ça le fait non? Toujours est il que les joueurs ne sont donc pas toujours avertis et quand ça l’est le mail a de forte chance d’arriver en boite spam. Les termes et conditions des sites de poker en ligne et de casino changent en fonction des humeurs et au détriment des joueurs surtout quand ça concerne les bonus et les comptes dormants.

Les compte dormants ou la frustration des opérateurs de jeux online

Quoi de plus frustrant pour un opérateur de poker en ligne ou de casino online de se retrouver avec des comptes de joueurs dormants (ou de compte dormants de joueurs). Ces fameux comptes dormants sont de l’argent déposé sur une plateforme de jeux qui souvent cumule des gains et qui ne sont pas misés par les joueurs. Une sorte de compte en banque qui ne rapporte pas un kopeck d’intérêt. Faut dire que certains joueurs ne misent que de manière ponctuelle et les opérateurs de jeux en ligne n’attendent plus que la balance des comptes des joueurs soient à zéro. En effet, sachant qu’un joueur peut retirer ses gains quand il le souhaite, les casinos en ligne ou les rooms de poker n’aiment pas du tout quand les comptes sont dormants. Ils préfèrent des comptes bien actifs, des joueurs bien chauds qui jouent régulièrement et dont la balance joue au yo-yo en fonction des gains et pertes. Ansi, avec ces joueurs actifs, il est plus facile à amadouer à coups de bonus histoire des le faire déposer à nouveau et les inciter à passer par la case « caisse ». Mais quand le compte est dormant, les opérateurs ont du mal a faire bouger les Rantanplan des tapis verts. Mais en faisant bouger leurs méninges, Eureka, ils ont trouvé la parade: activer le levier « termes et conditions »….et ça fait grincer des dents les joueurs en ligne. Ainsi, en rajoutant des petites lignes dans les termes et conditions, les casinos ou poker en ligne peuvent en quelque sorte faire ce qu’ils veulent avec l’argent des comptes dormants des joueurs. C’est le cas de cet anglais amateur de courses et qui avait une balance de £8,800 sur son compte Ladbrokes. Après plusieurs mois d’inactivité, ce joueur s’est rendu compte que Ladbrokes lui avait prélevé pas moins de £1,300 sous peine que le compte était dormant. Ainsi, l’opérateur anglais avait déduit chaque mois 5% de la balance et ce sur 3 mois d’affilée. Au total, la balance du joueur a bien diminué en l’espace de trois petits mois sous prétexte que les termes et conditions stipulaient cette clause de compte dormant. Il n’avait reçu aucun email  (croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer) de la part de l’opérateur. Pas cool!

Des politiques de comptes dormants variant d’un site à un autre

Tous les casinos en ligne, sites de paris sportifs ou de poker online n’ont pas la même politique au sujet des comptes dormants. Ce joueur de courses en ligne s’est amusé à faire le calcul avec Betway. Ce site de jeu prélève £5 par mois pour les comptes inactifs. Il aurait fallu à Betway pas moins de 20 ans d’inactivité du compte pour arriver à un prélèvement de £1,300. Ce que Ladbrokes a prélevé en 3 mois, Betway l’aurait fait en 240 mois! Ce joueur qui a des comptes sur plusieurs sites de jeux en ligne a reçu un email de la part de Bet365 le prévenant de son inactivité et a pu retirer son argent. Les opérateurs se cachent derrière leurs termes et conditions que les joueurs approuvent dès lors qu’ils ouvrent un compte. Ladbrokes a lancé une « enquête » pour comprendre pourquoi ce joueur n’avait pas reçu de mail le prévenant des futurs prélèvements de l’ordre de 5% par mois sur son compte dormant. De plus, le compte a bien été crédité du montant prélevé en guise d’excuses. La Commission des jeux en Grande Bretagne reçoit de plus en plus de plaintes de joueurs lésés par les déductions mises en place par les sites sous prétexte de leur inactivité. Enfin, il y a de quoi être stupéfait qu’un opérateur de jeux sur Internet puisse prendre de l’argent d’un compte joueur parce qu’il ne joue pas fréquemment.

Si vous avez de l’argent sur des comptes de casinos ou de poker en ligne qui dorment depuis un bout de temps, il est temps d’y aller faire un tour ! Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 4 + 14 ?
Please leave these two fields as-is: