Les Pays-Bas « dépénalisent » les jeux en ligne

Les coffee shops equipes de wifi pour miser sur des jeux en ligne?Les Pays-Bas devraient suivre l’exemple de la France et légaliser son marché du jeu en ligne. Faut dire que l’on peut quand même comprendre cette décision après avoir légaliser les drogues douces dans les fameux coffee shops qui font la renommée de la Hollande tout comme le fromage, les moulins à vent ainsi que le fameux quartier rouge d’Amsterdam(des stéréotypes en fait). Les Pays Bas viennent donc de faire un grand pas vers la légalisation des jeux en ligne notamment en poker en ligne, bingo et paris sportifs. A l’instar de la France, le casino en ligne n’est pas au programme des jeux légaux tout comme les paris hippiques, en revanche, entièrement légaux dans l’Hexagone pour le plus grand bonheur de l’ancien monopole d’Etat le PMU. Au pays du Leyden et autre Gouda, les hollandais devraient courant 2012 pouvoir miser en toute légalité dans les jeux de leur choix grâce à un gouvernement ayant une approche plus libérale. Les revenus générés suite à la délivrance des licences de jeux en ligne s éléveraient, selon le Gouvernement néerlandais, à pas moins de 10 millions d’euros à compter de 2012.

L’Europe est confrontée à un effet domino et Malte et la Grande-Bretagne ont été les premiers à légaliser les jeux en ligne depuis belle lurette. L’Italie a suivi et la France a traôné des pieds histoire que la Française des Jeux et le PMU aient assez de temps pour être prêt le Jour-J avec des sites et des logiciels prêts à l’emploi. Faut dire que perdre le monopole en paris sportifs et courses hippiques n’est pas si simple bien que la manne financière réside dans les jeux de loto et autres cartes à gratter disponibles dans les milliers points de vente en France. La Grèce vient également de légaliser son marché des jeux en ligne et pourrait délivrer de nombreuses licences dans tous les domaines: casino en ligne, poker, bingo, courses hippiques, paris sportifs. La totale. Faut dire que pour renflouer les caisses d’un état qui était en quasi banqueroute financièere dont les agences de notation telles que Standars & Poor’s et Fitch Ratings lui ont fait porter le bonnet d’âne à ce mauvais élève de l’Europe (lire article Grèce: quand la crise arrange les opérateurs de jeux en ligne). D’autres pays européens notamment l’Espagne et le Portugal sont également dans le collimateur de ces agences de notation qui font la pluie et le beau temps des bourses mondiales et les valeurs financières jouent au yo-yo.

Les Pays Bas viennent donc se ranger du côté des bons élèves qui suivent les directives de la Commission européenne en légalisant son marché des jeux en ligne. Les joueurs pourront donc miser dans leur jeu de prédilection sur Internet. On ne sait pas si les coffee shops seront équipés de Wifi afin de permettre à leurs clientèles de s’adonner à leur passion des jeux en ligne tout en fumant de la marocaine, pakistanaise ou afghane sous un ère de Bob Marley. Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 13 + 3 ?
Please leave these two fields as-is: