Pokerstars : 731 millions pour un (méga) coup de poker

Pokerstars a la conquete du monde du poker731 millions de dollars, telle est la somme que devra verser Pokerstars pour prendre les rênes de Fulltilt Poker, conquérir le monde et fumer le calumet de la paix avec la justice américaine. Le procureur fédéral de Manhattan, Preet Bharara, a annoncé que les deux sites de poker en ligne, Pokerstars et FullTilt Poker, avaient trouvé un accord et FullTilt cèdera tous ses actifs à Pokerstars. Autant dire que Pokerstars compte bien tirer profit de cet investissement en mettant la main sur son ancien concurrent direct avec qui il se partageait le marché américain …au bon vieux temps. Ainsi, 547 millions de dollars seront versés au Department of Justice (DOJ) et 184 millions de dollars permettront à rembourser les joueurs.

Bwin, PartyGaming et les autres l’ont mauvaise

Cet accord entre la justice américaine et Pokerstars devrait permettre de solder ce différend qui a donné un coup de bambou sur la table du poker en ligne. Faut dire que des années durant, Pokerstars et FullTilt ont fait la sourde oreille aux lois américaines qui interdisaient toute forme de jeux en ligne et se sont fait prendre la main dans le sac (de jetons? d’argent?) par le FBI. Les dirigeants qui ont brassé des sommes colossales se sont retrouvés à la case « prison » et ont vite oublié le « monopoly » qu’ils avaient dans le poker online. Pokerstars a donc mis la main sur son principal rival et va pour cela mettre l’autre main à la poche bien que les deux marques resteront bien distinctes mais la tête de la pyramide sera la même.

Pourtant, les salles de poker en ligne qui ont joué le jeu en se retirant du marché du poker quand l’Unlawful Internet Gambling Enforcement Act a été signé en 2006 sont les gros perdants. En effet, les salles comme Bwin Poker ou encore Party Poker qui ont été les bons élèves aux yeux de la loi américaine ne profitent pas vraiment de cette situation puisque Pokerstars devrait rafler le marché une fois la dette payée. Ainsi, pour éviter tout problème avec l’état yankee, PartyPoker a payé la modique somme de 105 millions de dollars après avoir fait son mea culpa sur les transactions financières qui étaient codées. En effet, les transactions ne stipulaient pas « activité: poker en ligne » mais agence de voyage, vente de fleurs et j’en passe.. histoire de camoufler aux banques l’activité réelle du site en question. En se retirant du marché américain, les salles « sérieuses » pensaient être en tête de liste pour recevoir le précieux sésame une fois le marché légalisé. Il faut croire que les millions de dollars de l’accord entre l’Etat américain et Pokerstars va permettre de clore cet épisode digne de Dallas puisque Pokerstars pourrait proposer ses tournois de poker en toute légalité une fois que le marché sera ouvert et sa dette payée. Rien n’est sûr mais disons que Pokerstars tente de se refaire une image auprès des Etats-Unis, pays que connaît par cœur le logo à pique qui devrait se tenir à carreau pour les prochaines années. Trèfle à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 2 + 13 ?
Please leave these two fields as-is: