Pokerstars- Full Tilt : Bwin sort de ses gonds

Bwin s'oppose a l'octroi de licences de poker a Pokerstars et full Tilt  aux USARien ne va plus dans le milieu du poker en ligne et Bwin a des raisons de voir rouge contre les sites de poker leaders dans le monde à savoir Pokerstars et Full Tilt. Faut dire que l’on peut comprendre la réaction des dirigeants de Bwin, Norbert Teufelberget et Manfred Bodner, sur la possibilité qu’un jour Pokerstars et Full Tilt Poker soient légales sur le marché américain (lire article Pokerstars lorgne légalement les Etats-Unis). En effet, les dirigeants du plus grand bookmaker au monde, Bwin, n’hésitent pas à s’insurger sur la possible autorisation par la loi américaine des salles de poker en ligne Pokerstars et Full Tilt. Alors qu’en 2006, une loi interdisait tout jeu en ligne sur le « sol » américain, Full Tilt et Pokerstars n’hésitaient pas à faire la sourde oreille et continuaient leur activité sans changer d un pouce leur stratégie. Les deux rooms qui ont chacune leur propre réseau de poker se sont accaparés les joueurs américains. Ce qui explique la base de données joueurs évaluée à 35 millions de joueurs de Pokerstars (chiffre présent sur le site pokerstars.fr ndlr) dont une bonne partie provient du marché US.

Les dirigeants de Bwin n’apprécient en aucun cas d’une possible entrée légale de Pokerstars et Full Tilt aux USA et vont jusqu’à dire qu’il se pourrait qu’ils aient fait leur »plus grosse erreur » en se retirant du marché américain en 2006 en respectant la loi américaine. Bwin a du mal à avaler la pilule et ses dirigeants sont montés au créneau pour dénoncer l’injustice qui se profile sur le marché du poker en ligne américain. Accepter les sites de poker online Pokerstars et Full tilt Poker une fois le marché règlementé serait une insulte pour les sites de poker s’étant pliés aux directives américaines en 2006. Mais rien  n’est encore joué et on saura dans quelques mois la décision des Etats-Unis en matière de jeux en ligne.

Cette réaction de Teufelberget et Bodner contre Pokerstars et Full Tilt s’explique par le fait que Bwin Poker et Party Poker ont de grosses cartes à jouer sur le marché américain surtout sans la présence de deux grands cadors. En effet, Party Poker est le troisième réseau de poker au monde et le réseau Ongame de Bwin est le cinquième réseau (parfois quatrième en se disputant la place avec le réseau iPoker de Playtech ndlr). Si Bwin Poker et Party Poker étaient restés sur le marché américain, il y aurait eu de fortes chances pour que la bataille se soit jouée à armes égales. Or ce n’est pas le cas. Interdire Pokerstars et Full Tilt sur le sol américain serait la voie royale pour les sites de Bwin Poker et Party Poker. D’où ces paroles tirées à boulets rouges des dirigeants de Bwin contre Pokerstars et Full Tilt Poker.

Alors Pokerstars et Full Tilt seront-ils présents sur le marché légal américain? Bwin et PartyGaming vont-ils se lancer dans une véritable campagne de communication pour se vanter d’être les bons élèves et que les indisciplinés doivent payer le prix? Les puissants lobby américains vont probablement avoir du travail pour inciter les décisionaires d’interdire les sites qui ont proposes illégalement, durant de nombreuses années, leurs tournois de poker en ligne. Peut être que les Etats-Unis vont imposer de fortes amendes à Pokerstars et Full Tilt pour se faire « pardonner » de leur illégalité? L’ouverture du marché du poker en ligne aux Etats-Unis va susciter de nombreux débats passionnés et les groupes de jeux en ligne ne vont pas se faire de cadeaux. Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 10 + 13 ?
Please leave these two fields as-is: