Caesars Palace Casino: du rêve à l’enfer

Elton John au Caesars Palace CasinoLe Caesars Palace Casino est un des plus grands casinos de Las Vegas qui fait rêver avec ses machines à sous à perte de vue, ses labyrinthes de tables de roulette, craps, baccarat, roulette sans parler de ses innombrables tables de poker ou toutes les variantes de poker y sont présentes. Mais pas seulement pour ses jeux de casino mais également pour la qualité de son divertissement. En effet, la chanteuse internationale Céline Dion y était de manière permanente avec son show qu’elle a mis entre parenthèse pour s’occuper de son mari. Elton John y présente actuellement « The Million Dollar Piano » et ce jusqu’au 27 mars 2015. Sans parler de grandes affiches comme Mariah Carey, Rod Steward, Jerry Seinfeld ou encore Matt Goss.

Situé entre le Bellagio et le Mirage Hotel, le Caesars Palace est en plein cœur de la Strip et a servi de décor dans de nombreux films comme Rain Man, Rocky3, Rush Hour 2, Iron Man, The Contender ou encore Very Bad Trip….terme que lui convient parfaitement aujourd’hui.

Very Bad Trip pour le Caesars Palace

Le Caesars Palace Casino file un mauvais coton ces temps-ci car il est faillite. Oui, le Caesars Palace va mal et il s’est placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites. Ce qui lui permettra de payer les salaires des employés, payer les fournisseurs et continuer de tourner comme si de rien n’était. Les joueurs peuvent toujours se rendre dans les salles de jeu et peuvent s’assurer qu’ils recevront le paiement de leur gains même avec une ardoise de 10 milliards de dollars. En effet, la dette du Caesars Palace Casino s’élève à 10 milliards de dollars et le plan de restructuration devrait lui permettre de bénéficier d’une ristourne de 1,4 milliard de dollars. Bon, c’est vrai que 8,6 millions de dollars de dettes est mieux que 10 mais c’est toujours ça de pris! De plus, en se mettant en faillite, les intérêts annuels passeront de 1,7 milliard de dollars à « seulement » 450 millions.

Afin de pouvoir y voir plus clair, la scission entre l’activité jeux et les actifs immobiliers en deux entités différentes. En ces temps difficile, l’heure est au régime drastique histoire d’attendre des jours meilleurs du casino.

Pas Macao, pas bingo

Le problème du groupe gérant le Caesars Palace, Caesars Entertainment, est qu’il est le grand absent dans les nouvelles capitales du jeu comme Macao ou encore Singapour. Présent à Atlantic City, Caesars Entertainment souffre encore plus qu’à Las vegas où la situation dans le New Jersey est catastrophique. Les casinos ferment les uns après les autres. Aujourd’hui, le monde du jeu se passe en Asie. Sans licence de jeu, Caesars Entertainment n’a donc pas pu prendre une part du gâteau comme l’ont fait les Sheldon Adelson, Steve Wynn ou encore Stanley Ho dont ce dernier a vécu en situation de monopole des décennies durant avant que le Portugal rétrocède Macao à la Chine en 1999 et ouvre son marché aux magnats étrangers. Ainsi, les Las Vegas Sands, Wynn Resorts ou MGM Resorts se frottent les mains d’avoir investi des milliards à Macao et ont touché le jackpot en allant s’installer en Asie. Quant à Caesars Entertainment, il n’a que ses yeux pour pleurer en attendant que les comptes reprennent des couleurs.

On ne peut aborder le sujet de Las Vegas sans penser aux combats de boxe inoubliables. On a parlé du divertissement mais la boxe fait partie de la stratégie des casinos de Las Vegas pour attirer du monde. Personnellement, le Caesars Palace Casino et d’autres casinos de Sin City sont synonymes de combats de boxe innoubliables. Qui dans les années 80 (bon je sais ça ne rajeunit pas), n’a pas quitté précipitamment les pistes de danse pour aller voir à la télévision et en direct live les stars du ring comme Mike Tyson, Sugar Ray Leonard, Marvin Hagler, Evander Holyfield et j’en passe. Avec des shows grandioses où l’adrénaline était à son comble que ce soit avant ou pendant le combat. On regrette le temps de ces grandes affiches qui faisaient vibrer et qui aujourd’hui n’existent plus vraiment.

Espérons que le Caesars Palace retrouve des couleurs, ne ferme pas ses portes et sorte vite de cet enfer pour nous faire rêver à nouveau. Pour le Caesars, l’heure est au « Sacrifice » et Elton John aura l’occasion de le chanter au Colosseum. Caesars Palace à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 4 + 14 ?
Please leave these two fields as-is: