LOSC: Isidore Partouche veut être le dieu du stade

Naming Losc: Isidore Partouche montre les crocsIsidore Partouche, père fondateur du premier groupe de casinos terrestres en France a une attache particulière avec le club de football de Lille, le LOSC. Faut dire que l’histoire d’amour entre Partouche et le LOSC ne date pas d’hier mais de 1990 date à laquelle le club lillois était en deuxième division. Le groupe Partouche a répondu présent quand on lui a fait du pied pour injecter de l’argent pour sauver le club. Pas moins de deux millions de francs ont été déboursé pour que le club ne sombre pas davantage et il a repris le chemin du succès en intégrant la première division puis par la suite la Ligue des Champions. Depuis, le LOSC joue dans la cours des grands et l’idylle entre Partouche et le Losc se passe bien. En effet, depuis plus de 20 ans, le logo Partouche est flanqué sur les maillots des Lillois et tout se passe bien…du moins se passait bien jusqu’à l’inauguration du nouveau stade de Lille.

Le naming de la discorde

Les joueurs du LOSC ont foulé la pelouse du nouveau stade, le 17 août 2012, lors d’un match contre Nancy. Jusqu’ici tout va bien. Mais voilà, le club de Lille souhaite donner un nom à son stade moyennant finance. Le naming est très populaire aux Etats-Unis et en Angleterre et débarque en France. L’Assureur MMA (« Zéro tracas, zéro blabla ») a signé un partenariat avec le club du Mans pour la modique somme de 1 million d’euros par an pour que le stade du Mans soit rebaptisé le MMArena. Lille veut en faire de même mais demande pour cela la bagatelle de 3,3 millions d’euros. Or, le groupe Partouche a fait une offre à 2,5 millions d’euros et tient à voir son nom trôner en haut du stade. Isidore Partouche n’y va pas par quatre chemins pour que le nom Partouche soit sur le stade: soit le stade porte son nom soit il arrête toute forme de publicité avec le LOSC. Autant dire que cet ultimatum donne des sueurs froides aux dirigeants du club de football qui n’a pas reçu de propositions plus intéressantes que le magnat des casinos français.

Isidore Partouche est ce que Sheldon Adelson est aux Etats-Unis ou encore Stanley Ho à Macao. En effet, Isidore Partouche a monté de toutes pièces un empire dans les casinos en dur en France et son fils, Patrick Partouche, a repris le flambeau. Dans le clan Partouche, la fidélité est une notion importante pour les Partouche et on a pu le voir avec la bourde du directeur marketing lors du Partouche Poker Tour sur le prizepool garanti, Patrick Partouche a sorti le grand jeu en garantissant les 5 millions d’euros (lire article Chapeau bas Monsieur Patrick Partouche !/) . Cette fois, Isidore Partouche ne peut admettre que le club le tacle en signant avec un autre sponsor pour le naming de son nouveau stade sous prétexte que l’offre est plus intéressante.

Les dirigeants du LOSC vont-ils prendre le risque de tout foutre en l’air en cassant une relation de plus de 20 ans pour 800 000 euros? Naming à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 3 + 4 ?
Please leave these two fields as-is: