Jeux en ligne: l’Allemagne, un marché gigantesque

Allemagne: un pays convoite par les sites de jeux en ligneAlors que l’Italie et la France ont régularisé leur marché du jeu en ligne, leur voisin allemand n’a toujours pas pris de décision sur le marché du casino en ligne, poker et paris sportifs. Faut dire que l’Allemagne devrait rapidement plancher sur ce sujet épineux du fait que 86 millions de personnes habitent en Allemagne et des millions de joueurs en ligne jouent à un jeu d’argent sans que l’Etat ne perçoive un euro. L’Allemagne représente la poule aux oeufs d’or pour les opérateurs des jeux sur Internet du fait de l’excellente qualité des joueurs (un joueur allemand mise beaucoup plus qu’un joueur français ndlr). Tous les opérateurs de jeux de poker en ligne, casino et paris sportifs ont compris l’intérêt de proposer ses services en Allemagne de Pokerstars à Bwin en passant par Full Tilt, Interwetten, Bet-at-Home, Betclic ou Pokerstars pour ne citer qu’eux.

Le marché du jeu en Allemagne est considérable et les opérateurs proposent librement leurs tournois de poker ou des machines à sous sans s’inquiéter des sanctions de la justice allemande. A vrai dire bien que l’Interstate Gambling Treaty interdit toute forme de jeux ou de paris en ligne dans les 16 Länder allemandes, les sites de jeux en ligne opèrent sans problème et sans s’inquiéter d’une quelconque amende. L’Allemagne se retrouve exactement dans la même situation que la France avant que l’Autorité de reéulation des jeux en ligne (Arjel) ne soit opérationnelle et qu’elle mette en demeure des sites de jeux en ligne illégaux. En effet, la France avait menacé des sites de jeux online illégaux en France comme par exemple le Groupe Partouche qui opérait depuis Gibratar et de Malte mais aucune sanction n’avait touché aucun des opérateurs illégaux. En revanche, une fois que l’Arjel a été mise en place, les choses ont changé et les sites sans licence française se sont fait rappeler à l’ordre notamment par le Tribunal de Grande Instance de Paris.

Sur le marché germanophone, des grandes marques sont présentes sur ce fructueux marché comme Bet-at-Home (appartenant au groupe Mangas Gaming qui a déboursé la coquette somme de 38 millions d’euros ndlr), Betclic, Interwetten et bien entendu le mastodonde groupe autrichien Bwin. Bwin est un pillier sur ce marché du fait de sa présence lointaine datant des années 1990. Bwin n’a aucune licence pour proposer ses services tout comme l’ensemble des sites de jeux en ligne présents en Allemagne. L’Allemagne devrait s’appuyer sur les modèles Italien et Français pour imposer des licences aux opérateurs de jeux en ligne afin que l’Etat puisse percevoir sa dime car jusqu’à present des milliards d’euros lui passent sous le nez alors qu’il serait préférable pour les caisses de l’Etat qu’elle puisse en percevoir une bonne partie. Il se pourrait que d’ici 2012, l’Allemagne régularise son marché des jeux d’argent sur le Net.

Côté publicité, les sites de jeux d’argent ne peuvent pas faire de promotion de leur site mais l’astuce des salles de poker en ligne consiste à proposer leur marque avec l’extension .net et vanter les mérites des parties de poker gratuites. Technique répandue dans le monde du jeu en ligne, de Pokerstars à Full Tilt en passant par d’autres icônes de poker online, l’extension .net est une parade pour attirer des nouveaux joueurs en version gratuite et les convertir en argent réel en les invitant à cliquer sur un bouton. Et le tour est joué.

Les salles de poker en ligne Pokerstars et Full Tilt arrivent en tête des salles de poker en Allemagne bien loin Party Poker. Ce dernier qui vient de fusionner avec Bwin n’inquiète pas les deux ténors du poker online sur ce marché.

L’Allemagne est le marché de toutes les convoîtises des opérateurs de jeux en ligne et devrait continuer à être un théâtre de confrontations entre opérateurs de jeux online. Décidément, le marché du jeu sur le Web n’est pas de tout repos pour les salles de poker en ligne, casino et pari sportif. Et dire que l’Allemagne connaît une croissance asiatique (PIB +2,2%) quand la France affiche seulement un +0,6% en ce début d’année. On vous a dit que la player value allemande est meilleure que celle des français. Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Source: iGamingfrance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 10 + 6 ?
Please leave these two fields as-is: