La Société des Bains de Mer soutient Betclic Everest Group

La SBM de Monaco soutient Betclic Everest GroupLa Société des Bains de Mer ne compte pas se retirer du capital de Betclic Everest Group et affiche son soutien à son associé, le businessman Stéphane Courbit. Faut dire que les comptes de la SBM ne sont pas au beau fixe surtout quand on sait que son chiffre d’affaires est aller voir le Grand Bleu en plongeant de 458 millions d’euros en 2008 à 362 millions d’euros fin mars 2011. Il est vrai que la petite forme des casinos terrestres du groupe font face à une rude concurrence et que l’interdiction de fumer dans les établissements de jeu à porter un sérieux coup dur à l’activité. Mais en pensant que l’activité du jeu en ligne légal en France allait être un levier de croissance a été jusque là un mauvais pari puisque le marché est loin d’être rentable avec les conditions en vigueur qui devraient être revues par l’Arjel notamment en matière fiscale.

La SBM a mis 70 millions d’euros sur la table pour s’accaparer de 50% de la holding Mangas Gaming afin de diversifier son activité. Pour l’instant, l’investissement est un gouffre financier et les rumeurs les plus folles ont fait état du retrait de la SBM dans le capital. Pourtant, la SBM a tenu à affirmer son entière confiance à Stéphane Courbit et qu’il « n’y avait pas de nécessité de recapitaliser BetClic ». Les développements futurs vont donc être limités histoire d’attendre que l’Arjel revoit sa copie en faveur des opérateurs légaux en France qui tirent la langue depuis un an.

En lisant le magazine Capital de ce mois, un article sur la SBM n’est pas à l’avantage de la plus grande société monégasque qui gère les casinos du Rocher, des palaces et des immeubles (lire article La Société des Bains de Mer voit rouge). En effet, la SBM traverse une passe difficile que ce soit avec ses casinos ou dans d’autres secteurs d’activité. Fini le temps où l’argent coulait à flot et désormais l’heure est à la disette en attendant que le temps des vaches maigres ne soit qu’histoire ancienne. En l’espace de 3 ans, le chiffre d’affaires de la Société des Bains de Mer a chuté de 96 millions d’euros. Le nouveau gagnant de l’Euro millions a remporté la coquette somme de 162 millions d’euros. Ce joueur du Calvados qui n’a pas encore retiré son chèque pourrait faire amende honorable en mettant la main à la poche et en venant en aide à la SBM afin de renflouer les caisses. Apports à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 7 + 8 ?
Please leave these two fields as-is: