Poker en ligne: Et si la presse s’acharnait sur Patrick Bruel ?

L'Express se penche sur le cas Winamax-BruelDepuis que Patrick Bruel s’est prononcé contre la taxe Hollande, voilà que la presse tire à boulets rouges contre celui qui s’est tant cassé la voix pour le public français et également les impôts. Faut dire que ce brillant chanteur et acteur est un homme d’affaires hors pair qui a probablement dû signer de gros chèques lors de ses déclarations d’impôts (probablement pour certains pas assez…). Oui mais voilà que l’Express vient de publier un papier sur notre Patrick Bruel national, portrait au vitriol qui ne va pas de mains mortes. En effet, Emmanuel Paquette de l’Express a signé un papier sous le titre « Quand Patrick Bruel jouait avec le fisc« . Cet article explique les actionnaires de la salle de poker en ligne Winamax auraient contourné le droit français. En effet, selon l’article, une partie des sommes encaissées par Winamax, détenteur d’une licence de poker légale en France, aurait transité par la société mère qui avait son siège dans les Iles Vierges puis au Luxembourg. Ce montage parfaitement ficelé aurait permis à Bruel et sa bande de placer quelques 1,4 millions d’euros au Luxembourg.

Poker en ligne: l’avant et après Arjel

Cet article dresse également les revenus encaissés avant que l’Arjel ne délivre de licences de poker légale en France. En effet, les sites de poker en ligne proposent des tournois de poker depuis une décennie et n’ont pas attendu que l’Arjel soit créée pour proposer des tournois de poker mais également des paris sportifs et du casino en ligne. Le jeu en ligne a littéralement explosé vers les années 2004 et depuis cette date des millions de joueurs français sont allés jouer dans des tournois de poker, effectuer des pronostics sportifs pas uniquement au Loto Sportif ou encore jouer sur des machines à sous virtuelles dont les casinos utilisant les logiciels Playtech et Microgaming pullulaient sur le net français.

Voilà que l’Express vient donc de tenter de titiller ce que tout le monde sait, du moins dans le milieu du jeu en ligne. Ce site d’informations a jeté son dévolu sur Patrick Bruel et pourtant toutes les salles de poker en ligne légales en France ont touché le jackpot avant même que Jean-François Vilotte prenne les rênes de la direction de l’Arjel. Idem pour les sites de paris sportifs et pour les casinos en ligne dont certains casinos en ligne qui n’acceptent plus les nouveaux joueurs provenant de France continuent en revanche d’accepter l’argent des joueurs qui avaient un compte avant le retrait de l’opérateur du marché français.

Ce papier au vitriol sur Patrick Bruel n’a pas lieu d’être et notre « enfoiré national » ne devrait pas être inquiété par le fisc français selon le Figaro daté d’hier avec pour titre « Bruel/fisc : poursuites peu probables« . Autant dire que cette polémique devrait faire « Pschiiiiiit » rapidement. Décidément, il ne fait pas bon, à la veille des élections, de trop (se) dévoiler ses cartes. Motus à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 5 + 4 ?
Please leave these two fields as-is: