Jeux en ligne au Canada: Sauve qui peut !

Les opérateurs de jeux en ligne désertent le CanadaMais que se passe-t-il du côté des sites de casinos en ligne, poker en ligne, paris sportifs  au pays des caribous et autre producteur de sirop d’érable, tabernak !! A croire que tous les opérateurs de jeux en ligne se sont passés le mot et se sont mis d’accord pour prendre leurs jambes à leur cou et déguerpir au plus vite du Canada.

Faut dire que les plus grands groupes de jeux online ont mis la pancarte « fermé » au joueurs du Canada comme c’est le cas de Paddy Power, Ladbrokes, Euro Partners et maintenant William Hill. Ainsi, les joueurs canadiens ne peuvent plus accéder aux services des plus grands groupes de jeux online suite à une réglementation des jeux online.

Le modèle belge donne des idées au Canada

Il se pourrait bien que le modèle belge donne des idées aux autorités canadiennes pour légaliser les jeux de casino, les tournois de poker en ligne et les paris sportifs online. En effet, il y a de fortes chances pour que les sites de jeux en ligne soient légaux selon la loi canadienne uniquement pour les sites partenaires de casinos terrestres de Belgique. Ainsi, un casino terrestre au Canada pourrait proposer légalement aux joueurs en ligne des jeux de casino, des tables de poker ou des paris sportifs aux joueurs canadiens via un partenariat avec un opérateur de jeux en ligne. Par exemple, en Belgique, le casino de Spa est partenaire de Casino777 et l’ensemble des jeux mis à disposition des joueurs est légal et les joueurs belges peuvent en toute légalité placer des mises aux tables de roulette, baccarat ou blackjack en direct du casino de Spa ou de studios ou de jouer a une des 300 machines a sous ouvertes aux internautes. On pourrait très bien voir le casino de Montréal proposer des jeux de machines à sous et des jeux de tables aux joueurs Canadiens via un partenariat avec un spécialiste du jeu en ligne et pourquoi pas un des opérateurs qui aujourd’hui a préféré quitter ce marché.

Le mode belge séduit le Canada qui pourrait prendre cet exemple pour l’appliquer a son marche intérieur et faire entrer dans ses caisses des millions de dollars canadiens (pou des milliards?) chaque année.

Machines à sous et tables en live Netent fermées aux joueurs canadiens

 Ce ne sont pas seulement les opérateurs de jeux en ligne qui ont déserté le marché canadien se privant de sommes colossales. Faut dire que le marché du jeu en ligne canadien se régularise et donc les opérateurs préfèrent se ranger et faire profil bas plutôt que de se retrouver en position inconfortable. C’est le cas du meilleur éditeur de machines à sous 3D, Netent, qui lui aussi refuse les joueurs canadiens. Ainsi, les opérateurs détenant la licence de jeu Netent ne peuvent plus mettre à disposition des joueurs canadiens leurs machines à sous et autres tables de jeux de roulette ou de blackjack en live. Tabernacle!

Netent s’est retiré du marché français et en fait de même avec le canadien pour être en règle avec les lois en vigueur dans ces pays. Mais quel pays est le prochain sur la liste de la régularisation des jeux en ligne dont certains préfèrent rester dans un marché entre gris clair et gris foncé et d’autres optent pour le marché blanc. Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 13 + 14 ?
Please leave these two fields as-is: