Poker en ligne: du casino au poker online

Groupe Tranchant dans l'arene du poker en ligne francaisLes casinos terrestes français arrivent en force dans le paysage du poker en ligne. Le groupe Partouche a été le premier à recevoir sa licence de poker des mains de l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL). Puis, le groupe Barrière et la Française des jeux ont également reçu leur agrément de poker pour leur site de poker en ligne: BarrièrePoker.fr. Et voilà que trois nouveaux groupes de casinos français vont également proposer leur propre salle de poker online : le groupe Tranchant, Joagroupe et la société Casino du Golfe. La concurrence va être davantage rude sur Internet avec ses nouveaux opérateurs légaux en France qui porte le nombre de sites de poker en ligne légaux dans l’Hexagone à 17 rooms. Les groupes de casinos terrestres ont une bonnes cartes à jouer grâce à leur clientèle provenant des établissements de jeu. Ainsi, la carte de fidélité des joueurs de casinos terrestres va également servir aux joueurs de s’asseoir à une table de poker en ligne de la room du groupe de casino. Mais la clientèle des casinos en durs est-elle suffisante pour faire tourner une salle de poker sur le Web? Pas si sûr. A voir les résultats de la salle de poker du groupe Partouche avec des salles vides et très peu de fréquentation, on est à même de penser que d’autres groupes de casinos terrestres français devraient faire la moue dans quelques mois lors de leur premier bilan. En effet, les salles de poker virtuelles des casinos en durs vont devoir trimer pour faire face à des mastodontes comme Pokerstars qui vient de fêter son 100 000ième joueur français de poker ou encore Winamax.fr qui se targue d’avoir la plus grande communauté francophone de poker.

Joagroupe est le troisième opérateur des casinos réels français et il est à la tête de 20 casinos en France. La salle de poker en ligne de Joagroupe, joapoker.fr, utilise la technologie Playtech et viendra rejoindre la salle de poker d’Alexandre Drefys, Chilipoker, sur le réseau iPoker. Joagroupe a son propre tournoi de poker, Joa Poker Tour qui était sous les feux des projecteurs le mois dernier (lire article Joa Poker Tour: Antibes à l’heure du poker). Quant au groupe Tranchant (16 casinos en France), sa salle de poker en ligne, tranchantpoker.fr, devrait également utiliser, selon nos informations, le logiciel de l’israelien Playtech. Toujours est-il que de nombreux acteurs de poker arrivent sur le marché français en toute légalité. Et d’autres salles devraient débarquer comme  la salle d’Euro Partners, Titan Poker, ou encore le « Tel-Avivien » Poker770. Le collège de l’Arjel va se réunir toutes les deux semaines afin de statuer sur la délivrance des agréments de poker et autres sites de jeux en ligne légaux. Ainsi, il se pourrait que de nouvelles salles fassent leur entrée sur le marché du poker français accentuant davantage la concurrence. Winamax, Pokerstars et PartyPoker sont en avance mais les jeux ne sont pas encore faits. Faudra attendre de longs mois pour dresser un premier bilan bien que de nombreuses salles soient des outsiders et d’autres continuent tranquillement leur chemin.

Quant à savoir qui va laisser des plumes en chemin, il est évident qu’il n’y a pas de places pour tout le monde. Qui des salles de poker légales en France va en premier se coucher? Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 12 + 11 ?
Please leave these two fields as-is: