Poker en ligne: le groupe Partouche attend son agrément

Est-ce une vengeance de la part de l’Etat français de ne pas avoir inclus le site de poker en ligne du premier groupe de casinos terrestres francais, le Groupe Partouche, parmi les premiers opérateurs détenteurs de l’agrément de poker? Très certainement.. Il faut remonter à 2005 quand le groupe Partouche a créé une structure à Gibraltar et Malte et a mis en ligne ses sites de jeux en ligne: poker en ligne, paris sportifs et casino en ligne. L’Etat français lui avait intimé l’ordre de ne pas faire de publicité en ligne mais Patrick Partouche, « rebel éternel », avait défié l’Etat en lui disant qu’il était disposé à fermer ses sites si l’ensemble des opérateurs de jeux en ligne présents sur le web français en faisaient de même. Que nenni. Le groupe Partouche a continué à promouvoir son site, les opérateurs étrangers également et l’Etat n’a pu rien faire contre ses sites de jeux online.

Aujourd’hui, le groupe Partouche qui a fait une demande d’agrément de poker en ligne auprès de l’Arjel attend toujours sa licence de poker. En revanche, d’autres groupes comme Everest Poker, Winamax, Bwin poker ou encore Eurosportbet ou Chilipoker ont déjà reçu l’agrément de licence de poker en ligne en France et ces opérateurs pourront proposer leurs services dans 2 semaines.

Patrick PartoucheLe groupe Partouche a contribué à faire bouger les choses en France et a souvent mis en exergue les contradictions de l’Etat français en matière de jeux en ligne. Faut dire qu’entre l’Etat français et le groupe Partouche, ce n’est pas le grand amour contrairement au groupe Barrière qui a plus tendance à faire profil bas face aux exigences de l’Etat tous comme les autres groupes de casinos terrestres français. Le groupe Partouche compte faire profiter ses futurs joueurs en ligne (si l’Arjel se décide de lui attribuer un agrément ndlr) à des dîners dans les casinos réels du groupe ainsi que des concerts. Les joueurs en ligne pourront profiter de divertissements et de cadeaux en réel dans les casinos du groupe Partouche tout comme les clients des casinos pourront aller s’adonner au poker dans la salle de poker virtuelle siglée Partouche.

Le groupe Partouche devra faire preuve de patience avant de recevoir l’agrément de poker en ligne des mains de l’Arjel qui n’est autre que l’Etat. L’autorité de régulation des jeux en ligne joue-t-elle la montre? Souhaite-t-elle trouver des « poux » au premier groupe de casinos terrestres français lui faisant payer son « insolence »? Ou tout simplement l’Arjel n’a pas eu encore le temps d’étudier le dossier du groupe Partouche? Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 15 + 10 ?
Please leave these two fields as-is: