Française des jeux : vive la crise !

La FDJ aime la criseAlors que la crise bat son plein, que les politiques nous sortent leur programme pour faire face à cette crise qui dure depuis quelques années maintenant, il y a des sociétés qui ne demandent à ce que la crise continue le plus longtemps possible. Non pas des sociétés comme les pompes funèbres (en temps de crise, le taux de suicide bat des records!) ou encore les sociétés de crédit mais la Française des Jeux (FDJ). En effet, la Française des Jeux se porte comme un charme et affiche des résultats à faire palir de nombreux groupes du CAC 40. En 2011, la FDJ a enregistré pas moins de 11,4 milliards d’euros avec son jeu en tête de gondole le Loto devant le fameux Euro Millions !

L’Etat qui détient 72% de la FDJ se frotte les mains et les 35 000 points de ventes disséminés dans les quatre coins de la France permettent à des millions de français de tenter leur chance. Pas moins de 27 millions de Français ont dépensé en moyenne 8 euros par semaine et la FDJ a rétribué en 2011 800 millions de lots. Quelle générosité !!

2012: une belle année!

L’année 2012 devrait être un superbe cru pour la FDJ avec ses 3 vendredi 13, jour fétiche pour les superstitieux. Avec ces 3 vendredis 13 (le 13 janvier, le 13 avril et  le 13 juillet), la Française des Jeux est assurée de doubler ses mises grâce aux mordus de loto et autres jeux de grattages tels que le Astro, Blackjack, Eldorado, Coup Double, Les Kumulos et j’en passe. Faut dire qu’en matière de marketing, la Française des Jeux n’a rien à apprendre de personne et sait parfaitement faire sortir le portefeuille des joueurs. Côté jeu en ligne, la FDJ comme le PMU sont les seuls grands gagnants des opérateurs légaux en France. Pendant que la totalité des opérateurs allument des cierges et prient tous les dieux pour que l’Etat lache du lest, la FDJ sirote cocktails sur cocktails et profite de ce marché du jeu en ligne français si profitable. Pourtant, cette année, il n’y a pas eu de Coupe du Monde contrairement à 2010 (tant mieux… les joueurs et l’entraîneur ont fait honte à la France ndlr) et donc les paris ont chuté de 15% à 74 millions d’euros par rapport à 2010. En revanche, les points de vente de la FDJ ont enregistré 1 milliard d’euros pour les paris sportifs, à croire que les joueurs préfèrent valider leur pari à l’ancienne au détriment des nouvelles technologies qu’est Internet.

La Française des Jeux se porte bien en pleine tempête financière et continue de vendre du rêve. Faut dire que gagner plusieurs millions d’euros en cochant des numéros, ca fait rêver. Comme ce gagnant du Calvados qui est reparti avec la bagatelle de 162 millions d’euros (Cher gagnant, si tu nous lis, notre RIB est disponible sur demande ndlr) grâce à l’ Euro Millions qui a fait un Heureux Millionnaire. Rêve à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 6 + 2 ?
Please leave these two fields as-is: