Du poker au rêve… et vice versa

Cada, gagnant du WSOP et de millions de dollarsLe poker fait tant d’émules dans le monde de par la médiatisation de ce jeu de cartes aux enjeux financiers colossaux. Le poker fait rêver autant que « les casinos vendent du rêve » pour reprendre la formule du casinotier Patrick Partouche. Oui le poker, que ce soit le poker en réel ou sur Internet, fait rêver pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, ce jeu de cartes ludique procure de fortes poussées d’adrénaline et; au fil des années; il devenu  un phénomène de société. Le poker est ancré dans le quotidien des français d’autant plus que, depuis le mois de juillet, les publicités des salles de poker en ligne innondent les chaînes hertziennes et les quotidiens. Tous les médias font la promotion de leur partenaire que ce soit Bwin, Betclic, Everest poker ou encore Pokerstars et bien d’autres. Pas un jour ne passe sans qu’une publicité par le biais de liens sponsorisésou de bannières viennent vanter les mérites des bonus de bienvenue de la salle de poker online.

De plus, cette pokermania s’explique en partie par le fait que tout le monde a sa chance au poker aussi bien pour arrondir ses fins de mois ou gagner des tournois de poker. En effet, contrairement au jeu d’échec qui demande des années d’expérience et que les joueurs ayant un certain niveau battent à 99% les joueurs moins forts, au poker, des joueurs de niveau inférieur peuvent être sous les feux des projecteurs en un seul tournoi. D’ailleurs, ce ne sont pas uniquement des joueurs professionnels qui gagnent des tournois de poker mais souvent des inconnus au bataillon qui ont leur heure de gloire. En effet, des joueurs peuvent en quelques années accéder à un niveau très élevé en cumulant des tournois et en affinant leur stratégie. C’est le cas de Bertrand Grospellier ou Antoine Saout qui ont tous deux gravi les échelons à la vitesse grand V pour atteindre le niveau professionnel. Mais cette pokermania se traduit surtout par l’appât du gain. En effet, gagner un tournoi de poker en ligne ou en réel peut changer la vie des joueurs. Et pas qu’un peu. Certains tournois de poker peuvent attribuer des chèques à 6 chiffres au gagnant. Il faut en règle général avoir un certain niveau sans pour autant figurer dans le top 10 des joueurs internationaux. Oui le poker fait rêver pour ses gains dont la mise en scène (surtout américaine ndlr) donne du piment à ce jeu. Le tournoi du WSOP est un exemple type du « show à l’américaine » avec une table remplie de billets verts (bien gardée par des gorilles ndlr) et le gagnant pose fièrement devant sa fortune de plusieurs millions de dollars. Mais avant d’arriver en final d’un tournoi du WSOP, il y a bien des étapes à franchir.

Le joueur, Chris Moneymaker, fut le premier joueur de poker à être passé du stade d’inconnu au joueur médiatisé du fait que ce comptable s’est vu à la tête de plusieurs millions d’euros en gagnant le WSOP en 2003. Ainsi, cet exemple type du joueur de poker « du dimanche » s’est transformé en icône du poker et à donné prouvé à des millions de joueurs que même les joueurs amateurs pouvaient rayonner dans un tournoi de poker. Dès lors, un déclic dans la « Planète Poker » s’est produit. La pokermania a donc explosé, les sites de poker en ligne ont été pris d’assaut et bon nombre de rooms légales aujourd’hui en France proposaient déja leurs services mais en toute illégalité.

Le texas holdem poker fait rêver et tout joueur de poker espère un jour gagner un tournoi de renommée internationale. Mais avant cela, il faut avoir un minimum de connaissances et d’expérience avant de pouvoir défier des joueurs de tout niveau. Le jeu de poker a encore de beaux jours devant lui et devrait encore apporter du rêve à des millions de joueurs.  Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 6 + 3 ?
Please leave these two fields as-is: