Quand les joueurs de poker intéressent le fisc

Les joueurs de poker francais vont-ils s'expatrier?Décidément, il n’est pas facile d’être joueur de poker en France. Faut dire que depuis que la légalisation des jeux en ligne est entrée en vigueur, de nombreux joueurs de poker ont des jetons en travers de la gorge. En effet, les joueurs de poker ne peuvent même plus aller se mesurer face à des argentins, des australiens, des russes ou encore des américains dans des salles internationales mais se doivent d’aller télécharger les logiciels de poker en .fr uniquement sur les rooms estampillées « approuvé par l’Arjel ». Les rooms ont eu droit à des sitting out de la part des joueurs mécontents des prélèvements et les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter ont joué un rôle primordial dans le relais de l’information. Fini le temps où il suffisait d’un clic pour se retrouver en face de milliers de joueurs des quatres coins du monde dans des super tournois aux prizepools énormes. Désormais, depuis juillet 2010, les tournois de poker en ligne ont perdu quelque peu de leur âme bien que certaines salles arrivent à sortir du lot avec des tournois intéressants. Mais voilà que le fisc est en mal d’argent frais et cherche à renflouer ses poches. Le fisc a donc les yeux rivés vers les joueurs de poker d’un certain niveau qui gagnent des sommes colossales sans pour autant « travailler plus pour gagner plus ». Faut dire que gagner des centaines de milliers d’euros par an en remportant des tournois de poker sans payer le moindre kopek d’impôt fait grincer des dents les responsables de l’administration fiscale. Pas évident de savoir que l’on peut gagner des sommes colossales en s’asseyant autour d’une table de poker virtuelle ou réelle en tapant le carton sans payer un centime d’impôt et le tout en s’amusant. A croire que ça rend malade l’administration fiscale qui étudie la question pour taxer les joueurs de poker. Pas moins de trois millions de français jouent au poker que ce soit dans des casinos terrestres français, des cercles de jeu ou encore dans des salles de poker en ligne légales. Mais ce qui intéresse particulièrement le fisc sont les gros joueurs, ceux qui ont fait du poker leur activité principale et qui gagnent des sommes faramineuses. Ainsi, le fisc souhaiterait imposer leur gain à hauteur de 40%. On peut se demander si la France ne va-t-elle pas dégoûter les joueurs de poker français au point de prendre le premier avion à destination des Seychelles ou de l’$ile de Man histoire de jouer dans la salle de son choix? Bon, rien n’est encore jouer car le poker est considéré comme un jeu de hasard et les sommes perçues sont exonérées d’impôts.

Décidément le fisc ne sait plus ou donner de la tête pour renflouer les caisses de l’Etat et les joueurs de poker notamment les gros ont du souci à se faire. Le marché du poker en France a permis de redonner un peu le sourire aux casinos terrestres, mais sur le plan virtuel les rooms font la grimace. A tel point que certaines ont décidé de ne pas se lancer comme Canal Plus-Ladbrokes ou attendent des jours meilleurs comme 200%poker (lire article 200 pour sans poker en France). A nos yeux il est évident que d’autres salles suivront prochainement le même chemin que 200%poker et un noyau de salles de poker survivront dans les prochains mois telles que Pokerstars, Winamax, Everest Poker ou Party Poker. Autant dire que la clause de revoyure est attendue comme le messi par de nombreux opérateurs qui adapteront leur stratégie en fonction des changements mis en place. Jusqu’à présent, les finances de quelques rooms sont sous respiration artificielle et la plupart des opérateurs limitent au maximum les coûts par acquisition des affiliés et les campagnes publicitaires afin de voir ce que l’Arjel va modifier avec sa clause de revoyure.

La France va-t-elle victime d’un exode de ses joueurs de poker lassés du « 07/10 » (date à laquelle le poker en ligne a été légalisé en France ndlr) ?. Destination à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 10 + 6 ?
Please leave these two fields as-is: