Poker en ligne France: un marché décevant

Le poker gratuit la solution des sites de poker en ligne francais?Il est encore trop tôt pour tirer un bilan des sites de poker en ligne légaux dans l’Hexagone du fait que le marché du poker en ligne vient d’être légalisé. Depuis le 1et juillet, une dizaine de licences de poker online ont déjà été délivrées par l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) et d’autres devraient prochainement suivre dans les semaines à venir. Pourtant, il se pourrait que le marché du poker en France soit un marché loin d’être intéressant et rentable et qui ne convient pas vraiment ni aux opérateurs ni aux joueurs. En effet, les taux de prélèvements mirobolands et les tournois franco- français sont les inconvénients majeurs du système du poker français. Pourtant, alors que les français n’ont pas le droit de jouer dans une salle de poker en ligne n’ayant pa sla licence de l’Arjel, des joueurs hors de France peuvent s’inscrire dans les salles de poker sous extension .fr. Le monde à l’envers.

Les salles de poker en ligne qui proposent leurs services sur le net français sont susceptibles de se faire boycotter par des jouuers mécontents comme ce fut le cas dans les tournois de Pokerstars ou encore Winamax. Il est à prévoir des sitting out des tables de poker des opérateurs présents dans l’hexagone virtuel devraient continuer dans diverses rooms afin de faire plier le gouvernement de revoir sa politique en matière de taxation et d’organisation de tournois internationaux. Les vrais joueurs de poker ayant une certaine expérience du texas hold’em, omaha ou autres variantes de poker en ligne ne peuvent gagner leur vie ou assouvir leur passion de ce jeu de poker en allant dans des tournois accueillant des joueurs du monde entier et pas seulement de Paca, Rhone-Alpes ou de l’Aude. De plus, côté finance, les affiliés ont de quoi l’avoir mauvaise avec des revenus à ras les paquerettes à cause des tournois limités et des rémunérations en commission très pénalisante comparée aux tournois de poker internationaux. En effet, les affiliés poker qui apportent du trafic aux sites de poker en ligne se voient proposer des prix dérisoires comparés aux CPA qui étaient les années antérieures 3 voire 4 fois plus élevé qu’aujourd’hui. Ainsi, la publicité dans les médias, radios, télévision font que les groupes de poker en ligne ont délaissé quelque peu les affiliés pour consacrer leur budget à des grosses campagnes de plusieurs millions d’euros afin d’attirer autant que possible de joueurs de poker débutants notamment. Alors que les affiliés étaient le moyen le plus rentable pour les rooms online de se faire une database joueurs (quand les sites de poker n’étaient pas encore légales en France ndlr), voilà que ces derniers sont quelque peu moins sollicités que par le passé du fait de la médiatisation et des partenariats avec des groupes de presse qui facilitent davantage le travail.

Le poker en ligne traverse une phase importante et il se pourrait que ce marché qui a attire autant d’opérateurs tournent rapidement à un exode des salles de poker en ligne ne pouvant pas continuer à payer des prélèvements importants et proposer des tournois réservés uniquement aux joueurs français. L’offre des salles de poker en ligne n’est pas en adéquation avec les joueurs de poker et à voir par exemple des salles de poker aux tournois vides comme Partouche Poker (56 tournois pour 273 joueurs à 00h37), seules les salles comme Pokerstars (2496 tournois pour 81 697 joueurs) ou Full Tilt poker (1312 tournois pour 19420 joueurs) ont un avenir certain en France.

Il se pourrait que la légalisation des salles de poker en ligne françaises entraînent du côté des opérateurs un changement radical de la stratégie des groupes de poker qui n’auront pas d’autres choix que de sortir du marché français qui sera trop gourmand en prélèvements pour des joueurs qui se donneront rendez-vous uniquement dans un noyau de sites. Le grand déchantement devrait prochainement arriver et donnons nous rendez-vous dans 6 mois pour faire un point et voir quels groupes vont tenir et ceux qui préferont ne pas avoir de licence pour ne pas perdre d’argent. Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 4 + 8 ?
Please leave these two fields as-is: