PartyBets.fr quitte le marché français

Les derniers jours de Partybets.fr en FranceLe site de paris sportifs, PartyBets.fr, a décidé de plier bagages et de quitter le marché français faute de rentabilité. A croire que Partybets pensait nous faire un poisson d’avril avant l’heure et pourtant c’est la réalité…Bye Bye France ! La liste des opérateurs qui ont une licence légale en France ayant préférés quitter ce marché pas rentable commence à se faire longue. Partybets.fr rejoint Titanbet.fr (lire article Betclic, Everest et Titanbet en mode austérité) et ne proposera plus ses services à compter du 5 avril prochain aux joueurs résidant en France. En effet, Partybets.fr a envoyé un email à l’ensemble des affiliés les informant que le site ferme ses portes aux joueurs français dans une semaine dont nous vous dévoilons le contenu du mail :

« Chèr(e) Affilié(e),Nous sommes au regret de vous informer de la fermeture du site PartyBets.fr et de son programme d’affiliation à compter du 6 Avril 2012. Le paiement des commissions du mois de Mars sera effectué au début du mois d’Avril 2012. Le paiement des commissions du 1ier au 5 Avril 2012 sera effectué au début du mois de Mai 2012. Aucune commission ne sera calculée au-delà de la date du 5 Avril 2012 puisqu’aucune activité ne sera possible sur le site passé cette date. Les joueurs seront notifiés de la fermeture via la page principale du site et via courrier postale dés le 29 mars prochain. Merci de votre participation au programme PartyBets.fr, nous restons à votre disposition en cas de questions »

France: un marché décevant

Bon nombre d’opérateurs légaux en France ont préféré jeter l’éponge faute de rentabilité. Avec les prélèvements énormes de l’Etat, les opérateurs comme Sajoo, Titanbets, Partybets et bien d’autres salles de poker en ligne notamment poker83 préfèrent se concentrer sur des marchés rentables au lieu de servir de vaches à lait à l’Etat. Ainsi, le marché du jeu en ligne en France se réduit comme une peau de chagrin et l’offre devrait se concentrer sur peu d’opérateurs. Un système de monopole devrait se dessiner à l’avenir bien que l’on ait une vision déjà bien établie avec au poker en ligne, Pokerstars et Winamax qui occupent le haut de tableau et Bwin et Betclic en paris sportifs (pas besoin d’évoquer les paris hippiques…le PMU n’a pas vraiment de concurrents directs ndlr).

Il serait temps que l’Arjel et autres décisionnaires ouvrent les yeux et fassent en sorte que les opérateurs continuent de proposer leurs tournois de poker et autres paris sportifs. Pour ce faire, les taxes devraient être revues à la baisse et l’offre des opérateurs légaux devrait être similaire aux opérateurs illégaux qui proposent des paris bien plus intéressants. Le laxisme de l’état en la matière s’explique par une situation de crise économique et la ministre du Budget ne veut pas entendre une quelconque remise en cause de sa politique budgétaire. En effet, elle souhaite continuer à entendre le claquement des pièces des opérateurs légaux dans les caisses. N’oublions pas que les jeux en ligne légaux est le jackpot de l’Etat mais à ce stade là, avec un exode massif des opérateurs, il se pourrait bien que les français se ruent chez les fournisseurs VPN histoire d’accéder à une offre digne de ce nom.

Le départ de Partybets.fr du paysage des paris sportifs français prouve une fois de plus que le marché du jeu en ligne en France n’en vaut pas la chandelle. Pourtant, ce groupe est un mastodonte dans ce domaine et préfère laisser son associé, Bwin, prendre une plus grosse part de marché. Affaire à suivre.

© PokerenlignenNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 6 + 15 ?
Please leave these two fields as-is: