Quand Winamax lorgne le marché américain

Winamax a la conquete de l'AmeriqueAvec un tel nom de domaine, Winamax est bien parti pour faire un carton sur le continent américain. La room de Patrick Bruel et Marc Simoncini ne cache plus ses ambitions d’aller marcher sur les plates bandes des Pokerstars et autre FulltiltPoker qui se sont gaver de joueurs américains avant que la justice vienne se farcir les dirigeants lors du fameux « Black Friday ». Winamax compte se lancer sur le marché américain quand le gouvernement légalisera les jeux en ligne à savoir le casino, le poker et autres paris sportifs. Autant dire que le marché français fait figure de Petit Poucet à comparaison du marché américain qui brasse des milliards de dollars chaque année. Winamax part avec un handicap sérieux sur le marché américain car cette room est connue seulement des joueurs français. Autant des Pokerstars, Fulltilt Poker, Bwin Poker, Titan Poker, Party Poker, pour ne citer qu’eux, sont connus par le grand public américain, autant Winamax n’a pas vraiment de signification pour le joueur de poker lambda « yankee ». Winamax compte donc s’implanter sur ce marché soit en s’associant avec un groupe local soit en vendant sa technologie à un acteur américain quitte à délaisser la marque Winamax.

Une stratégie marketing agressive

Bien que Winamax soit inconnu au pays de l’Oncle Sam, la deuxième room de France  (lire article Quand Winamax s’empare du marché du poker en ligne en France) a une bonne carte à jouer Outre-Atlantique. En effet, le marché du poker en ligne aux Etats-Unis est phénoménale et pour se faire une place de premier choix, la stratégie marketing devra suivre. Pour ce faire, rien de mieux que de proposer des tournois aux prizepools atteignant les cieux et de sortir le carnet de chèque pour innonder les chaînes de télévision, presse papier et radio et ainsi faire entrer dans la cervelle des joueurs le nom de la marque. Faut dire que Winamax a de la bouteille dans ce domaine puisqu’elle a réussi à se hisser parmi le top des rooms françaises en suçant la roue de Pokerstars. Le marché américain reste tout de même le terrain de prédilection de Pokerstars qui le connaît comme sa poche de par les années d’expérience. Même si la justice américaine a mis à l’amende ses dirigeants à cause du Black Friay, Pokerstars a toutes les chances de retrouver son public et ses milliards de dollars. Ceci dit, d’autres rooms ne comptent pas faire figure de spectateurs comme les Party Poker, les Absolute poker et autres rooms aux dents longues qui comptent avoir une part du gâteau.

Conquérir le marché américain est un défi énorme pour la bande à Bruel et Frichet qui devront mettre le paquet pour gagner un max. Les investissements marketing aux Etats-Unis n’ont absolument rien à voir avec la France et Winamax devra sortir la planche à billets pour faire entrer la marque Winamax dans la tête des joueurs américains. La seule solution reste le matraquage publicitaire qui a un prix très élevé au pays où le marketing est roi. Avant d’être Winamax aux USA, la room devra aborder le concept de Payamax. American Dream à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 6 + 4 ?
Please leave these two fields as-is: