Microgaming dans le collimateur de la justice américaine

L'Etat du kentucky poursuit en justice Microgaming Gros coup de tonerre dans le monde du casino en ligne aux Etats-Unis. Faut dire que l’affaire est sérieuse pour Microgaming, deuxième éditeur de casinos online au monde après Playtech. En effet, le groupe Microgaming risque d’être dans de beaux draps aux Etats-Unis puisque l’état du Kentucky vient de poursuivre le groupe situé sur l’ile de Man (comme Pokerstars) pour avoir « facilité, hébergé, opéré et profité de l’opération de 120 casinos en ligne et 40 sites de poker en ligne » acceptant des paris de citoyens américains. En effet, les casinos utilisant la technologie Microgaming sont accusés d’avoir continué de proposer leurs jeux de casinos et avoir accepté des joueurs américains alors que la loi américaine interdisait formellement tout opérateur à recevoir des joueurs « yankees ».

Le groupe Microgaming est montré du doigt par la justice américaine qui prend très au sérieux cette affaire. Aux Etats-Unis, vaut mieux ne pas avoir affaire à ce type de poursuite qui peut se terminer par un procès coûteux. Très coûteux même. Playtech, leader des sites de jeux en ligne, s’est lui retiré en 2006 du marché américain pour ne pas avoir ce type de poursuite. Côté France, Playtech ne propose pas de casinos en ligne de par les demandes de licences auprès de l’Arjel en poker en ligne et paris sportifs. En effet, les salles de poker en ligne comme Titan Poker, Winner Poker et bien d’autres salles opérant sur le réseau iPoker (réseau de poker de Playtech ndlr) devraient prochainement recevoir leur licence de poker online. En revanche, le groupe Microgaming continue de proposer leurs casinos en ligne sur le marché français alors que le groupe Microgaming propose de manière légale du poker. Comment est-il possible qu’un groupe étant légal en France en poker en ligne puisse proposer encore ses casinos en ligne de manière illégale? Les casinos utilisant la technologie Microgaming vont-ils restés en France? Seront-ils contraint d’imiter le groupe Playtech et se retirer du marché français? Toujours est-il que l’éditeur de casinos en ligne Microgaming toujours omniprésent sur la toile française devra donner des directives à ses « troupes » qui utilisent sa plateforme sur le marché français.

Microgaming est sous les feux des projecteurs aux Etats-Unis notamment dans l’Etat du Kentucky. Le groupe Microgaming se verra-t-il exiger de la part de l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) de fermer l’accès des joueurs résidant en France? Microgaming ne peut pas proposer du poker en ligne légal en France et, en parrallèle, mettre à la disposition des joueurs français des jeux de casinos considérés comme illégaux en France. Comme dirait l’autre, « on ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière ». Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 8 + 11 ?
Please leave these two fields as-is: