Poker en ligne: le silence avant la tempête

Poker en ligne: le mois de septembre s'annonce tres rugueuxDurant ces deux mois d’accalmie pour cause de vacances, les sites de poker en ligne légaux français se préparent et s’organisent avant de sortir l’artillerie lourde. Les mois de juillet et août sont propices à pour les sites légaux (Winamax, Pokerstars, Chilipoker, Everest Poker, Betclic Poker, Bwin Poker, Sajoo Poker, Partouche Poker et Eurosportbpoker) mettre en place leur stratégie marketing pour conquérir autant que possible le coeur des joueurs de poker. Bien que les détenteurs de licences aient été autorisés à proposer en toute légalité leurs tournois de poker et leur bonus, les salles n’ont pas vraiment mis la gomme en terme de communication. Il est évident que les publicités de Winamax battent leur plein à la télévision et dans la presse papier et sur Internet mais le gros budget sera certainement lancé à la rentrée. En effet, ces deux mois de préparation vont permettre aux sites légaux d’affiner leur stratégie afin de rentrer en force sur le marché du jeu en ligne. Les enjeux financiers sont énormes pour prendre à la légère la concurrence féroce dans l’industrie du poker en ligne. D’ailleurs, d’autres acteurs vont entrer en scène et pas des moindres: Full Tilt, pkr (Visiter le site telecharger pkr), BarrièrePoker, Titan Poker devraient venir marcher sur les plates bandes des sites déjà légaux en France et devraient aller grapiller des parts de marchés évaluées à plusieurs millions d’euros. Autant dire que le mois de septembre s’annonce chaud… très chaud du côté des salles de poker en ligne françaises.

La grogne des joueurs de poker est également un sujet sensible que les opérateurs prendront en compte ces mois-ci afin que les « sitting out » ne se reproduisent plus (lire article:Poker en ligne et si les joueurs avaient le pouvoir?). Les joueurs de poker ont boycotté les rooms dont Pokerstars et Winamax en ont fais les frais mais les autres rooms ne sont pas pour autant épargnées. La communauté de joueurs de poker en ligne française tient à faire plier le gouvernement sur les taux de prélèvements trop importants et sur la restriction des tournois aux joueurs français uniquement. Pour se faire entendre, les aficionados de texas hold’em poker s’en prennent aux opérateurs qui n’auront pas d’autre choix que d’aller se plaindre à l’Autorité de régulation des jeux en ligne pour qu’elle revoit les règles de jeux. Si l’Arjel et les instances dirigeantes ne revoient pas leur copie, il y a de fortes chances que les joueurs confirmés qui vivent du poker prennent la poudre d’escampette et partent vivre à l’étranger. Ou bien les sociétés spécialisées dans les Virtual Private Network (VPN) devraient être prises d’assaut par les joueurs français qui pourront jouer dans les salles de leur choix sans que l’Etat français ne perçoivent pas un centime. En effet, il est possible pour quelques euros par mois de choisir une adresse IP à l’étranger et se faire passer pour un Argentin, un Australien ou un Japonais. Rien de plus simple que d’ouvrir un VPN et accéder à des tournois en présence de joueurs du monde entier et non pas uniquement des français.

Il y a de fortes chances que le marché du poker en ligne connaisse un démarrage en trombe en septembre et que les sites de poker en ligne commencent à s’affronter pour de bon. Attention, ca va chauffer. Affaire (plutôt bataille?) à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 5 + 10 ?
Please leave these two fields as-is: