L’Arjel revoit ses chiffres à la baisse

Arjel ou les chiffres catastrophiques du marche francaisProzac, Procalmil, Stablon, Xanax. Ces anti dépresseurs et autres tranquilisants devraient permettre aux dirigeants des sites de jeux en ligne français d’accepter la réalité du marché du jeu en ligne dans l’Hexagone. En effet, l’Autorité de Régulation des Jeux en ligne (Arjel) vient d’annoncer que les mises des joueurs s’élèvent à 514 millions d’euros et non pas 5 milliards d’euros. Autant dire que le marché du jeu sur internet est à des années lumières des prévisions des sites de jeux en ligne en France qui ont toutes les bonnes raisons de s’inquiéter de l’avenir. En outre, les 514 millions d’euros ne vont pas directement dans les poches des opérateurs légaux mais une partie est réversée aux joueurs ayant gagnés leurs tournois ou leurs paris. ce qui revient à dire que les opérateurs de jeux en ligne ont surestimé un marché pas si porteur que ce qu’ils pensaient avant la coupe du monde du football ou tous les opérateurs attendaient au portillon du stade Arjel pour être les premiers à entrer dans les gradins qui se sont transformés en pépins. Cette claque phénoménale va entraîner très certainement une remise en cause de fond en comble des opérateurs légaux afin de réajuster la stratégie et compter l’argent du tiroir caisse. Pas évident d’avoir dépensé des millions d’euros en publicité pour se lancer à l’assaut d’un marché que l’on croyait porteur et qu’au final les résultats sont loin des prévisions.

Une fois de plus, les opérateurs vont devoir se bouger les méninges pour trouver une solution pour sortir de cette situation. Les solutions ne sont pas indéfinies mais il en existe seulement deux: sortir du marché du jeu en ligne en France comme l’a fait Canal Plus et ladrokes et comme souhaite également le faire TF1 en se séparant d’Eurosportpoker ou faire pression sur l’Arjel pour qu’elle diminue de manière drastique ses taxes. Aujourd’hui, les opérateurs se trouvent dos au mur et se doivent de réagir au plus vite pour arrêter l’hémorragie et faire pression sur une Arjel sourde et insouciante.

L’ensemble de la presse avait annoncé des mises de 514 millions d’euros loin des 5 milliards d’euros de prévision. Autant dire un fossé énorme qui montre la réalité aux opérateurs de l’activité du jeu en ligne en France six mois après son ouverture. Ce tableau peu reluisant du jeu en ligne n’est pas encore définitif puisque l’Arjel peut lacher du lest afin de déssérer la corde autour du cou des opérateurs mais le temps presse. Attendre la clause de revoyure prévue pour fin décembre pour apporter des modifications équivaudrait à annoncer la sentence de mort à bon nombre d’opérateurs légaux. La charge qui pèse sur les épaules de Jean-François Vilotte, président de l’ARJEL, doit être lourde à porter avec ce marché aux chiffres décevants et aux plaintes des groupes d’opérateurs qui ne cachent plus leur ras le bol. Les operateurs de jeux en ligne s’attendaient a voir  « la couleur de l’argent » et sont désormais en train de voir « Le Grand Bleu » avant probablement d’atteindre « The Abyss » pour ne pas dire « Vol au dessus d’un nid de coucou ». Médicament à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 13 + 11 ?
Please leave these two fields as-is: