Retour sur la première étape de l’European Poker Tour

European Poker Tour 2018La nouvelle était très bien accueillie à sa sortie, à l’automne dernier. Il était temps désormais de sa mise en action. Après l’annonce faite par PokerStars, l’organisateur du tournoi, de relancer l’European Poker Tour, après pourtant en avoir acté l’annulation en 2016, les fans de poker du monde entier se réjouissaient du retour de ce tournoi qui aura vu certains des meilleurs joueurs de la planète s’y affronter, au cours de parties souvent mémorables.
En effet, après 13 saisons, la firme au pique rouge, propriétaire du tournoi, décidait d’annuler le tournoi qui, il est vrai, n’avait cessé de se rétrécir dans les dernières années, passant de 13 à 3 étapes en l’espace de 5 ans, pour tenter de relancer l’intérêt des meilleurs joueurs du monde en créant le PokerStars Championship qui serait un mix des plus belles étapes de l’European Poker Tour, du Latin America Poker Tour et de l’Asia Pacific Poker Tour. Si l’idée était a priori séduisante, à part pour les nostalgiques de l’EPT, il faut croire que les résultats n’auront pas été à la hauteur des attentes pour les organisateurs, qui ont donc décidé de revenir en arrière en relançant les trois tournois continentaux de manière séparée.

Sotchi accueille l’European Poker Tour

Et c’est dans la ville de Sotchi, à la fin du mois de mars, que l’European Poker Tour a officiellement fêté son retour sur la grande scène du poker avec la première des quatre étapes prévues cette année. Si ce retour a attiré du beau monde, le relatif éloignement de la station balnéaire russe a fait qu’une majorité des participants venaient d’abord de Russie, comme en atteste la table finale avec 6 Russes présents pour 1 Arménien en face. Mais ceci ne doit en rien enlever au niveau de la compétition qui aura vu une belle finale marquée par quelques moments d’anthologie qui ont tous tournés en faveur du futur vainqueur, Arseniy Karmatskiy, qui a remporté les 27 millions de roubles, soit près de 400 000 euros, et aussi une qualification pour le prestigieux PokerStars Carribean Adventure 2019.

Le joueur russe Karmatskiy en haut du podium

Karmatskiy doit d’abord sa victoire à une paire de rois, qui lui aura permis par deux fois d’éliminer une adversaire lors de la phase finale, alors que ceux-ci avaient pourtant des mains plus fortes, un as-roi dans le premier cas et une paire d’as dans le second. Mais les flops auront été à chaque fois à son avantage, avec notamment un autre roi pour l’aider à battre la paire d’as.
Il éliminera l’Arménien Vehe Martyrosyan, au pied du podium, encore une fois grâce à un joli coup tenté qui lui verra toucher une flush seulement à la turn. Et la chance avait décidément choisi son camp ce jour-là quand il affrontait son avant-dernier concurrent avec as-6 contre as-7, fortes étaient les chances d’un partage des mises, mais la sortie d’un 6 au flop a changé la donne et permis à Arseniy de devenir largement chip-leader face à son dernier adversaire qu’il ne tarda alors plus à sortir.

Alors que certains vainqueurs se font parfois très discrets en finale, laissant leurs adversaires s’éliminer entre eux avant de commencer à être plus offensifs, le Russe Karmatskiy aura eu l’incroyable mérite d’être celui qui aura fait faire tapis à chacun de ses adversaires, et de les avoir ainsi éliminés un par un. Clinique…
La prochaine étape est prévue dès ce mois d’avril, mais cette fois-ci à Monaco. Elle devrait donc attirer une foule bien plus hétéroclite, dans un cadre plus habituel, et certains grands noms du poker pourraient bien faire leur grand retour dans l’EPT. Il restera ensuite deux dates à Prague et Barcelone pour compléter le come-back de l’European Poker Tour qui devrait alors être une belle réussite.
© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 15 + 12 ?
Please leave these two fields as-is: