Pari sportif: 14 millions d’euros dépensés en 12 jours

Publicite des sites de jeux en ligne a la televisionLes sites de paris sportifs ont mis la main à la poche pour attirer les joueurs dans leurs filets et ils n’ont pas hésité à sortir le carnet de chèque pour cela. En effet, du 8 au 20 juin, les sites de paris sportifs légaux en France ont dépensé la coquette somme de 14 millions d’euros en publicités. Cette somme astronomique est sortie des caisses des six opérateurs de jeux en ligne : la Française des Jeux, Betclic, Sajoo, le PMU, Eurosportbet et Bwin. Le plus dépensier des six est la Française des Jeux suivi du PMU et de Bwin. Nous avons écrit un papier à ce sujet et publée sous le titre « jeux en ligne: des budgets colossaux » qui traitait également des dépenses publicitaires mais du 8 au 13 juin. Ces mêmes opérateurs avaient dépensé 6,2 millions d’euros en quelques jours. De plus, Bwin était le groupe le plus dépensier suivi du PMU et de la Française des Jeux. La tendance a été inversée puisque sur un délai plus long, la Française des Jeux a investit plus que ses concurrents afin de s’emparer autant que possible des parts de marchés. Faut dire que c’est dans l’intérêt de ces groupes qui bénéficient de la licence de jeu française et qui s’acharnent autant que possible à attirer les joueurs avant que la deuxième vague d’opérateurs légaux déboulent dans quelques semaines et marchent sur leur plates bandes.

Les sites de paris sportifs investissent une grosse partie de leur budget dès le début afin de faire entrer dans la tête des joueurs leur marque. Cette stratégie est similaire à l’ouverture des opérateurs de renseignements téléphoniques dont les opérateurs étaient nombreux au départ et seuls quelques uns ont résisté. L’objectif des sites de paris sportifs est de faire en sorte que les joueurs aient le « réflexe Bwin », ou le « réflexe Sajoo » ou d’autres opérateurs. Plus le matraquage publicitaire est fort et plus les chances que le client ouvre un compte chez l’opérateur est grand. La publicité à la télévision représente 63% du budget devant la presse (38%) et la radio (7%).

Mais cette bataille n’est qu’un début bien qu’après le mondial les investissements devraient se calmer dans le milieu du pari sportif. Il est important de préciser « pari sportif » puisque les sites de poker en ligne vont être légalisés dans quelques jours (Winamax, Everest Poker, betclic poker, Eurosportbet) pour le plus grand bonheur des chaînes de télévision qui vont décrocher le jackpot. Décidément, les opérateurs de jeux en ligne n’ont pas fini de dépenser pour s’imposer dans un marché concurrentiel mais si rémunérateur puisqu’il s’élève à plusieurs milliards d’euros chaque années.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 12 + 14 ?
Please leave these two fields as-is: