Poker en ligne aux USA: bataille perdue, pas la guerre

Le poker en ligne veritable debat aux Etats UnisRévolution dans le monde du poker en ligne aux Etats-Unis. Non pas que la nouvelle Freebox (signée Starck, s’il vous plaît!) débarque chez les Yankees avec ses appels illimités vers les portables et intégration du Blu Ray (et j’en passe), mais dans le monde du poker en ligne. Le sénateur du Nevada, Harry Reid, a pris un sérieux coup de bambou sur la tête avec sa loi fédérale sur la légalisation du poker en ligne. C’est Niet. Du moins, rien n’est encore définitif mais c’est disons pas très bien parti pour ce sénateur du Nevada qui comptait retirer le poker en ligne de la liste des restrictions adoptées par le Congrès dans la fameuse loi votée contre les jeux d’argent sur internet: Unlawful Internet Gambling Enforcement Act. Cette loi votée en 2006 sous l’administration Bush Junior avait entraîné un concours de plongeon des côtes en bourse des opérateurs comme PartyGaming qui avait reçu la médaille d’or. Son cours avait dévissé de moitié et les opérateurs avaient pris la poudre d’escampette et avaient dû réorienter leur stratégie sur l’Europe. Le rêve américain des opérateurs de casinos en ligne, poker en ligne et paris sportifs s’est transformé en cauchemar américain.

Les Républicains ont refroidi les ardeurs d’Harry Reid en stoppant net son projet de loi en faveur de la légalisation du poker en ligne aux Etats-Unis. Harry Reid ne pourrait voir son projet de loi se réaliser sans le consentement des Républicains qui sont contre cette loi. Le Sénateur du Nevada, région qui vit principalement du jeu, n’a pas encore dit son dernier mot et va mener une campagne tambour battant pour arriver à ses fins. Faut dire que la mission risque d’être difficile pour ne pas dire impossible mais Harry Reid a encore jusqu’au 5 janvier pour faire en sorte que le poker en ligne soit légal au pays du World Series of Poker (WSOP). Les dés ne sont pas encore jetés pour ce projet de loi sur ce jeu de cartes online. D’ailleurs, nous avons écrit un papier sur ce sujet ayant pour titre « Poker en ligne USA: Pokerstars et Fulltilt sur la sellette? » dans lequel nous évoquions les différentes alternatives qui s’ouvrent au poker en ligne américain. Cet échec cinglant sur la légalisation du poker en ligne aux Etats-Unis vient une fois de plus mettre en exergue les difficultés d’ouvrir le marché des jeux en ligne. On assiste à deux écoles qui s’affrontent: d’un côté la politique qui consiste à interdire le jeu en ligne et « protéger » les joueurs dépendants bien que des centaines de sites de poker en ligne (Pokerstars et Fulltilt en première ligne) pullulent sur le net sans parler des casinos en ligne et autres sites de bookmakers. Et de l’autre côté, des sénateurs qui essaient de réglementer les jeux en ligne afin de mieux encadrer le système et prélever des taxes.

Alors légalisation du poker en ligne ou pas? Telle est la question du jour après le camouflet infligé au sénateur Harry Reid. Une bataille perdue mais pas la guerre. Reid va donc user de son influence pour renverser la situation en sa faveur et comme dans tout bon film hollywoodien, toute fin a une « happy End ». Mais cette fois, il se pourrait que les choses ne se passent pas comme prévues. Comme dit le dicton, « the sky’s the limit ». Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 10 + 7 ?
Please leave these two fields as-is: