Casinos en ligne: Microgaming quitte la France

Microgaming contraint de quitter le marche francais et louper le jackpotVéritable tremblement de terre dans le milieu du casino en ligne en France: le groupe spécialisé dans la conception de logiciels de jeux en ligne, Microgaming, a décidé de quitter le marché français. En effet, le géant des jeux en ligne spécialisé principalement dans le casino en ligne (une centaine de casinos en ligne ndlr) vient d’imiter son « grand frère » Playtech (lire article Poker en ligne: Playtech plie bagage en France) et a fermé donc l’accès aux joueurs français à ses casinos. La raison est très simple de cet arrêt brutal de laisser entrer dans ses casinos les joueurs résidants en France: l’obtention de la licence de poker légal par l’Arjel. En effet, un groupe comme Microgaming qui a joué la carte de la transparence en proposant sa plateforme à des groupes de poker en ligne en partenariat avec le groupe 888 ne pouvait avoir un pied dans l’illégalité avec ses casinos en ligne. C’est la raison pour laquelle les groupes de casinos online qui utilisaient la technologie Microgaming se sont vus obligés de respecter la décision de la « maison mère » et arrêter d’accueillir des nouveaux joueurs français. Coup dur pour les finances des casinos Microgaming dont la France occupait une large place dans le chiffre d’affaires de ce deuxième groupe de casinos en ligne après Playtech. Ce dernier d’ailleurs a été le premier grand groupe à ordonner aux groupes utilisant sa technologie de refuser les joueurs de casino venant de France de par les demandes de licences de poker en ligne et de paris sportifs. Faut dire que Playtech est côté en bourse et n’avait pas d’autres choix que de se retirer du marché français. Cette démarche a fini par payer car Titan Poker vient de recevoir sa licence de poker en ligne en France (lire article Titan Poker obtient (enfin) sa licence de poker française). Les groupes Microgaming vont donc se retirer progressivement du marché français comme Roxy Palace, Euro Palace, Jackpot City, Spin Palace et bien d’autres casinos du groupe. Certains casinos utilisant la technologie Microgaming vont essayer de rester jusqu’à la dernière seconde histoire de presser le citron autant que possible.

La légalisation des jeux en ligne en France a pertubé la stratégie des groupes comme Playtech ou Microgaming qui ont proposés leurs services en casino en toute illégalité des années durant et les voilà contraint de se mettre dans les rangs afin de bénéficier de la licence de poker en ligne et paris sportifs. Il est évident que ces groupes ne peuvent avoir un pied dans la légalité avec les licences de poker online et sportbetting et, l’autre pied, dans l’illégalité avec les jeux de casinos en ligne interdits dans l’Hexagone. Leur stratégie consiste donc à faire profil bas afin de recevoir leurs licences de jeu et pourquoi préparer leur avenir en coulisse pour les prochaines années. Des rumeurs circulent dans le milieu du jeu en ligne à propose de la France qui légaliserait son marché du casino en ligne courant 2012.

Le deuxième grand groupe spécialisé dans l’édition de casinos en ligne ne propose désormais plus ses jeux de casinos aux joueurs français et va désormais se concentrer sur les autres marchés européens. Dépression à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 6 + 4 ?
Please leave these two fields as-is: