Quand l’Arjel tire les oreilles de PokerenligneNews !

ArjelNous avons publié par erreur un article intitulé « Poker en ligne: la boulette de l’Arjel » que nous avons retiré. Dans ce papier, nous annoncions de manière eronnée que l’Arjel avait fait une erreur de retranscription du département de résidence du joueur accroc au poker en ligne. Or, c’est totalement faux puisque ce n’est pas l’Arjel le coupable mais le ministère de l’Intérieur. Autant vous dire que l’on a reçu un email de l’Arjel avec comme titre  « Article diffamatoi​re sur l’Arjel – merci de me contacter sans délai » de la part de Juliette, la Responsable Communication de l’Arjel. Ni une ni deux, nous avons retiré l’information et apportons des éléments de réponses sur ce qui s’est réellement passé dans cette histoire de poker en ligne. L’Arjel n’est en rien impliqué dans cette histoire puisque seul l’Etat est mis en cause par le Rémois addict de poker en ligne. En effet, la boulette ne provient pas de l’Arjel mais du ministère de l’Intérieur. Le joueur accroc aux tables de poker a fait une demande pour être sur la liste noire des joueurs interdits de jeu et le ministère de l’intérieur a enregistré le joueur comme habitant de la Haute Marne et non pas de la Marne. En rechutant, le joueur a continué à fréquenter les salles de poker en ligne qui ne lui ont pas refusé l’entrée et le joueur a perdu de fortes sommes d’argent. Aujourd’hui, le joueur porte plainte contre l’Etat qui n’a pas su le protéger et réclame la modique somme de 100 000 euros.

Cette mauvaise transcription de l’état civil du joueur sur la liste des interdits de jeu a mis l’Etat dans une mauvaise posture. Le fichier des interdits de jeu comporte 36000 noms et varie d’un mois sur l’autre. Faut dire que certains mois des joueurs demandent à être inscrits sur la liste pour ne plus avoir accès aux sites de poker en ligne, paris sportifs, courses hippiques ou dans les casinos terrestres. Parfois, ils demandent à y sortir pour aller miser des sommes décentes…voire replonger au fond du trou.

En France, il y aurait plus de 600 000 joueurs dépendants au jeu sous toutes ses formes: des jeux de tirages au grattages en passant par les casinos en dur ou les sites de jeux en ligne légaux comme illégaux. Le papier qui nous a valu un carton jaune de l’Arjel nous a permis de découvrir un nouvelle lectrice (assidue on espère!) et nous profitons de ce papier pour demander à Juliette de nous accorder une interview ou bien une de son chef en la personne de Jean-Francois Vilotte. PokerenligneNews à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 10 + 15 ?
Please leave these two fields as-is: