Poker en ligne : bons résultats en Italie, lueur d’espoir en France

Microgame, le groupe leader du poker en ligne italienLe marché du poker en ligne en Italie devrait donner du baume au coeur aux opérateurs de poker online français. Faut dire qu’ils en ont bien besoin après un lancement quelque peu décevant. En effet, les résultats des opérateurs proposant en toute légalité leurs services aux joueurs italiens sont optimistes et ne cessent d’augmenter au fil des mois. Ainsi, le chiffre d’affaires du poker sur internet en Italie s’élève pour les 9 premiers mois de cette année à quelques 2,3 milliards d’euros. Cette progression ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin et le cap des trois milliards pourrait être atteint d’ici le mois de décembre prochain. Ceci étant ces chiffres devraient conforter les opérateurs français tels que Winamax.fr, Pokerstars.fr, PartyPoker.fr ou encore Everestpoker.fr et autres sites de poker online jouissant d’une licence délivrée par l’Arjel.

L’opérateur Microgame arrive en tête des salles de poker en ligne italienne et s’accapare de 28% de part de marché du poker italien suivi de l’incontournable Pokerstars.it. Gioco Digitale/Bwin est le troisième opérateur avec un peu plus de 15% des parts de marché suivi de Lottomatica (11%). Pokerstars règne en maître sur le marché italien car ce n’est pas un groupe de salles de poker en ligne contrairement à Microgame. Le groupe Microgame est un éditeur de logiciels de jeu en ligne et de nombreuses marques tournent sous sa technologie. Ainsi, Unibet.it, bbet.it, casinosanremo.it, casinowin.it, sportbet.it, sevendiamonds.it et j’en passe (il y a une centaine de marques qui utilisent la technologie Microgame et qui sont légales en Italie Ndlr) proposent du poker en ligne mais également des jeux de casino ainsi que du pari sportif et courses hippiques. Contrairement à la France, les jeux de casinos sont autorisés en Italie à la seule condition que l’opérateur ait une licence de jeu de l’Amministrazione autonoma dei monopoli di Stato (AAMS) qui est l’Autorité en charge des attributions des licences de jeu online aux opérateurs italiens. De plus, l’Italie impose que les sites soient sous extension italienne à savoir en .it tout comme la France qui exige que les sites légaux soient en .fr.

L’évolution des résultats des sites de poker en ligne italien va dans le bon sens pour le plus grand bonheur des opérateurs légaux. Ceci devrait donner une bouffée d’oxygène aux opérateurs français qui suivent de près l’évolution du marché transalpin dont la France se sert de ce modèle. Les opérateurs qui ont investis des millions d’euros en publicité mettent le paquet pour occuper le terrain et attirer autant que possible des nouveaux joueurs afin d’écarter la concurrence. Une concurrence qui peut également débarquer de l’étranger nottamment de Grèce quand on voit que Intralot vient de recevoir un agrément d’opérateur de pairs sportifs en ligne auprès de l’Autorité de régula­tion des jeux en ligne (Arjel).

Les opérateurs francais peuvent désormais encore espérer rentrer dans ses frais dans quelques années. Encore faut-il que certaines modifications de la loi (taux de prélèvements, tournois internationaux) se fassent rapidement. Affaire  suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 2 + 9 ?
Please leave these two fields as-is: