Macao conforte sa place de leader en casino

Les casinos de Macao affichent d'excellentes resultats« Crise moi? Jamais ». Tel pourrait être le slogan des casinos de Macao qui ont le sourire. Et pas qu’un peu. Alors que les casinos français et américains tirent la langue autant que celle des Rolling Stones, voilà que les casinos viennent de publier leur chiffre d’affaires: 23,5 milliards de dollars US. Faut dire que Macao est le seul endroit en Chine où les jeux de casinos sont légaux et attirent chaque année des millions de touristes dont les agences de voyages se sont spécialisées dans les packages accessibles à toutes les bourses. Le chiffre d’affaires a bondi de 119,3 milliards de patacas en 2009 à 188,3 milliards de patacas (17,7 milliards d’euros) en 2010. Autant dire une excellente performance des casinos de l’ancien territoire portugais qui a été rétrocédé à la Chine en décembre 2009. Pour le seul mois de décembre 2010,  les casinos macanais ont battu tous les records et le chiffre d’affaires a bondi de +65,4% par rapport à la même période l’année précédente.

Ces résultats s’expliquent par l’économie chinoise qui se porte bien et donc les chinois ont tendance à voyager et à dépenser leur argent notamment dans les casinos de la capitale internationale du jeu qui a ravi la place de leader à Las Vegas et ce depuis quelques années. En effet, Las Vegas a rêgné en maître des décennies durant et ces casinos ont fait (et font toujours) rêver des millions de touristes. Mais un concurrent de taille est venu stopper le rêve américain et les magnats yankees ont compris l’intérêt et le potentiel d’investir à coups de milliards de dollars à Macao. Des figures du monde du casino comme Sheldon Adelson ou Kirk Kerkorian ont monté des projets faramineux en Asie comme la réplique du casino de Las Vegas, le Venetian, qui est également présent à Macao. Stanley Ho, magnat macanais des casinos, a vu son monopole d’état disparaître pour le plus grand bonheur des « cow boy ».

Une grande partie des revenus de Macao provient de l’industrie du jeu. Les casinos macanais n’ont rien 0 envier aux casinos américains avec des tables à perte de vue, des machines à sous alignées en rang d’oignons sans parler des tables de poker ou Texas holdem poker côtoie Omaha et autres variantes de poker. Les salles de jeux immenses ont de quoi donner le tournis et faire perdre la boule à plus d’un joueur de roulette. On pourrait même se demander si un jour le WSOP ne va pas être délocalisé du Nevada à Macao?

Contrairement aux casinos macanais qui se portent à merveille, les casinos français ont du mal à voir le bout du tunnel et ne cessent d’innover pour faire venir les joueurs vers le chemin des établissements de jeux. Le poker est un des éléments qui a permis aux casinos de limiter la casse notamment en lançant des tournois de poker mais également en mettant en place des jackpots progressifs multi sites (Lire article Casino: du poker au jackpot…progressif).

Les casinos de Macao ont décroché le jackpot durant l’année 2010 qui fut un excellent cru avec ses 23,5 milliards de dollars US de chiffre d’affaires. Cessons de nous exstasier devant de tels chiffres. En effet, pas plus tard que ce jour, on pouvait lire dans la presse quotidienne que le réseau social de Mark Zukerberg , Facebook, vaudrait 50 milliards de dollars. Autant dire que Facebook vaut bien plus cher qu’une année d’exercice des casinos de Macao et bien plus que Steve Austin. Décidément, le casino a de quoi faire perdre la boule. Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 14 + 9 ?
Please leave these two fields as-is: