Joueurs de poker en ligne: Bonne année 2011

Bonnee annee 2011 aux joueurs de poker en ligneNous ne pouvions commencer cette nouvelle année 2011 sans faire un bilan de l’année 2010. Faut dire que 2010 fut une année riche en événements dans le monde du jeu en ligne notamment en poker en ligne. En effet, l’industrie du jeu en ligne en France s’est donc ouvert en juin 2010 quelques jours avant le coup d’envoi du Mondial 2010. Les sites de paris sportifs se sont lancés corps et âmes à la recherche des nouveaux joueurs et chaque jour amenait son lot de joueurs qui s’inscrivaient pour parier en ligne sur les matchs de football principalement. Les opérateurs comme Betclic, Bwin ou encore ParionsWeb avaient le sourire et l’adrénaline était à son comble. Une véritable course contre la montre s’était engagée pour s’accaparer autant que possible de nouveaux joueurs et l’objectif commun était: augmenter la base de données joueurs. Puis, il y a eu l’histoire du « Va te faire E…., Sale F… de P… » et d’une bande de joueurs pas vraiment digne de porter le maillot tricolore qui a fait honte à la France entière. Direction le bus et on rentre à la maison. Depuis, il y a eu l’effet PSchiiitttt. L’après Mondial a été donc décevant pour les opérateurs légaux qui s’attendaient à de meilleurs résultats. Puis, vint l’arrivée des sites de poker légaux qui débarquaient en masse dont la room de Patrick Bruel, Winamax.fr, qui avait décidé de passer à l’attaque et ne pas se laisser impressionner par Pokerstars, véritable icône du poker en ligne. Au fil des mois, ces deux rooms se sont (et continuent!) de s’affronter à coups de tournois toujours plus impressionnants dont Winamax.fr a su s’imposer dans le paysage français en suçant la roue de Pokerstars. En l’espace de 6 mois, Pokerstars.fr et Winamax.fr ont conquis le paysage du poker français et d’autres salles comme Everestpoker.fr, PartyPoker ou les rooms du réseau Ongame (bwin) ont également une carte à jouer. Au fil des mois des nouvelles salles de poker en ligne ont reçu leur licence de poker et bien qu’elles aient pris du retard, elles ont les moyens de se faire une place dans l’indsutrie du poker comme Pkr.fr ou encore Titan.fr. Le monde du poker en ligne est très concurrentiel et seules les meilleures rooms vont survivre dans cette jungle ou la loi du plus plus fort est le maître mot. Mais les sites de poker en ligne ont tiré la sonnette d’alarme à cause de taxes trop fortes et des tournois de poker limités aux joueurs français. L’Arjel va certainement revoir sa copie en fin d’année et en attendant, elle fait la chasse aux sites de poker illégaux et autres sites de jeux en ligne tels que les casinos, paris sportifs et courses hippiques qui n’ont pas le licence estampillée « Approuvée par l’Arjel ».

Cette année 2010 a également mis en exergue le rapport de force qui a complètement changé entre affiliés et opérateurs. En effet, longtemps dépendant à 100% des affiliés, les opérateurs n’hésitaient pas à faire la danse du ventre aux annuaires spécialisés dans le poker en ligne. Les Coûts Par Acquisitions (CPA) atteignaient les sommets et les affiliés étaient adulés par les sites de poker en ligne pour obtenir les top positions (top positions = plus de trafic et donc plus de joueurs ndlr). Illégaux, les sites de poker en ligne ne pouvaient communiquer ni à la télévision, ni à la radio et encore moins dans la presse. Dès lors que le poker en ligne a été légalisé, un tremblement de terre a eu lieu dans le monde de l’affiliation. Les revenus ont été divisés par 10 pour certrains opérateurs et les affiliés sont des apports de trafic annexes pour les opérateurs. ces derniers en revanche ont dépensé des millions d’euros en publicité pour imprégner dans la tête des joueurs leur marque. Ainsi, Winamax.fr et Pokerstars ont lancé des campagnes publicitaires tout comme PartyPoker. Mais la plame revient à Pokerstars.fr et sa publicité avec Sébastien Chabal mais on ne peut exprimer notre « admiration » pour les pubs PMU et son haka mémorable (lire article Jeux en ligne : Le PMU se met à la pub) ou encore l’hymne de football « Stewball » au ton décalé. Un grand moment.

Que retiendra-t-on de cette année 2010? De ce jeune canadien, Jonathan Duhamel, qui a remporté le WSOP 2010 et un chèque de 8 944 310$. Ou encore du prestigieux Vikash Dhorasoo qui a gagné le Barrière Poker Tour et a montré ses talents au poker. Cette année 2010 marquera également l’épais brouillard qui plané sur la légalisation des jeux en ligne que ce soit en poker ou casino au pays de l’Oncle Sam. On saura cette année si les jeux en ligne seront légalisés et le débat devrait très certainement être animé entre pro et anti légalisation.

Enfin, on terminera ce papier en souhaitant à nos milliers de lecteurs qui nous suivent au quotidien une excellente année 2011. Cette année devrait être aussi riche en événements que la saison précédente. Meilleurs voeux à suivre.

© PokerenligneNews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 11 + 2 ?
Please leave these two fields as-is: