Archives du mot-clé sbm

Quand la Société des Bains de Mer de Monaco boit la tasse

Sauvetage de la SBMDu côté de Monaco, l’ambiance n’est pas à la fête pour la Société des Bains de Mer qui vient de publier ses résultats: perte nette de 33,2 millions d’euros pour l’exercice 2011/2012. Autant dire la SBM a de quoi avoir le moral dans les chaussettes autant que Ségolène (la pauvre, elle s’est fait lâcher par ses pairs). Cette perte nette vient s’ajouter à la mauvaise année de 2010/2011 qui s’était soldée par un -17,3 millions d’euros. Jean-Luc Biamonti, président du conseil d’administration, ne passe pas par quatre chemins pour dire les choses: « On est au fond du trou, c’est le plus mauvais exercice qu’on ait jamais fait ». Alors que le nouvel exercice a commencé depuis avril dernier, des signes positifs pointent leur nez bien que l’optimisme reste de mise. Pas de quoi s’emballer pour le premier trimestre 2012 Lire la suite

La Société des Bains de Mer voit rouge

La Societe des Bains de Mer dans le rougeDans la rubrique « Dérapages » du magazine Capital du mois de Septembre 2011, on peut y lire « Monaco: Aussi malheureux en affaires qu’en amour ». Autant dire que du côté du Rocher, la vie de Prine n’est pas si facile que ça entre les rumeurs portant sur le couple d’Albert et de sa sirène Charlène et les affaires de la Société des Bains de Mer (SBM) qui chute aussi vite qu’une course de bobsleigh. Décidément, à lire l’article de Capital portant sur les casinos et la situation économique de la Société des Bains de Mer, on est loin de l’image idyllique de cet empire. La crise est passé par là et les casinos monégasques ne sont pas épargnés à tel point que des joueurs débarquent en tongs et shorts autour des tables de jeu du casino de Monté-Carlo. On est bien loin du temps où il fallait être habillé sur son 31 pour passer les portes de ce magnifique casino ou les voitures de luxe stationnent devant l’établissement de jeu. Lire la suite

Quand Stéphane Courbit fait la une de Capital

Stephane Courbit fait face a des difficultes economiquesNe vous attendez pas à voir le patron de Betclic Everest Group en couverture du magazine Capital de ce mois d’août 2011, mais plutôt en page 22 dans la rubrique Homme et Affaires. Avec pour titre « Monsieur Télé-réalité n’a plus la baraka« , le magazine d’information Capital dresse un portrait peu flatteur d’une des plus belles success story de France en la personne de Stéphane Courbit. Celui qui a commencé comme assistant de Christophe Dechavanne dans « Ciel mon Mardi » a réussi à s’imposer dans le monde audiovisuel grâce à ses dons d’homme d’affaire et fin négociateur. Ce brillant businessman a racheté les sociétés de Lagaf, Fogiel et Karl Zéro et il est reparti avec un chèque de 235 millions d’euros lorsqu’il a quitté Endemol.  Lire la suite

Jeux en ligne: Stéphane Courbit, visionnaire et talentueux

Stephane Courbit un homme ambitieux et discretDiscret. Professionnel. Ambitieux. Stéphane Courbit est passé de la télé réalité aux jeux en ligne mais également dans l’énergie et la télévision. Ce visionnaire atypique a parfaitement réussi sa reconversion passant de la télévision (il était à la tête d’Endemol NDLR) aux jeux en ligne en mettant la main sur des groupes qu’il a transfomé en pépites d’or pour ne pas dire en lingot. Betclic, Everest Poker, Bet-at-home, Expekt, c’est lui. Du moins c’est eux puisque Stéphane Courbit s’est associé avec la Société des Bains de Mer de Monaco qui a pris 50% des parts de la société de jeux en ligne. Lire la suite

M6 et Everest Poker: 100% Poker… et marketing

Everest Poker sur M6 avec 100% PokerLa chaîne de télévision française M6 et la salle de poker en ligne Everest Poker vont lancer une émission exclusivement poker: 100% Poker. L’émission repose sur un concept simple et novateur: permettre à des joueurs de poker en ligne de se retrouver sous les feux des projecteurs devant les caméras de télévision de la « petite chaîne qui monte qui monte ». Ces joueurs de poker en ligne qualifiés se retrouveront en live avec le même nombre de jetons lorsqu’ils avaient quitté la table d’Everest Poker. Lire la suite