Archives du mot-clé fiscalite

Jeux en ligne Espagne: quand licence rime avec finance

Oléééé pour les arriérés de paiements pour les opérateurs de jeux Décidément, l’Espagne est au régime sec face à la crise quand pendant ce temps le roi part en balade dans la brousse africaine chasser l’éléphant. Faut dire que que les caisses de l’Etat sont vides et faut bien trouver de l’argent frais. L’Espagne va donc puiser dans le monde du jeu en ligne quand on sait les enjeux financiers colossaux. A la veille de la régularisation de son marché du jeu online, l’Espagne a décidé de délivrer des licences de casinos en ligne, poker online et paris sportifs moyennant finance. Les opérateurs vont comme toute société payer chaque année des taxes mais vont également régulariser leur situation sur les taxes qu’ils n’ont pas payées avant la régularisation. En effet, les opérateurs vont devoir s’acquitter des impôts de manière rétroactive si ils veulent bénéficier de la licence légale de jeu espagnole. Autant dire que Lire la suite

Jeux en ligne: quand l’Arjel craint le pire

Arjel a peur des sites de jeux en ligne illegauxL’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) commence à se poser des questions et craint le pire: que les opérateurs de jeux légaux prennent la poudre d’escampette pour se focaliser sur les marchés rentables. Faut dire que les sites de poker en ligne, courses hippiques et paris sportifs ont tiré la sonette d’alarme depuis de longs mois mais l’Arjel n’était pas équipée d’Audika et était un peu dur de la feuille. Mais il se pourrait bien que les problèmes auditifs se soient réglés puisque l’Arjel souhaiterait que le gouvernement lache du lest en matière de fiscalité. La ministre du budget, Valérie Pécresse, ne l’entend pas de cette oreille et tient à ce que les sous sous continuent de venir frapper le bac des caisses vides de l’Etat autant qu’un Partouche Mégapot ou un Magic Casinos Jackpot (lire article Jeux en ligne légaux en France: désavoeu pour Lamour).

Le pire des cauchemars de Jean-François Vilotte serait que les opérateurs légaux de jeux en ligne sortent Lire la suite