Fulltiltpoker: Tapie or not Tapie?

Bernard Tapie reprendra-t-il FullTiltPoker?Depuis quelques jours toute la presse parle de la probable acquisition du Groupe Bernard Tapis sur la deuxième plus grande salle de poker au monde qui connaît des déboires depuis ce fameux « Black Friday »: FullTilt Poker. En effet, depuis que le FBI s’est emparé de l’affaire et que le nom de domaine a été fermé quelques temps, voilà que la room des pros du poker recherche un groupe qui pourra injecter de l’argent frais. Ainsi, FullTilt pourra repartir à l’assaut des tournois de poker et surtout à la conquête d’une image (lire article FullTilt Poker : du leader au looser). Faut dire que les Etats-Unis ont mis le paquet contre les salles de poker en ligne qui se croyaient au dessus des lois sans craindre le grand shériff. Et pourant maintenant il fait bel et bien peur à tel point que les rooms ont vite pris la poudre d’escampette et font profil bas face aux chefs d’inculpations de la justice américaine avec une épée de Democlès au dessus de leur table..autant dire que ça doit foutre les jetons!

Alors que FullTilt Poker s’est retiré du marché américain, voilà que l’Arjel lui sort un carton rouge et les joueurs français se retrouvent avec une room en moins dans la liste des salles de poker en ligne qui ne cesse de se réduire à vue d’oeil. Et voilà que la presse annonce le nom du groupe Tapie qui serait intéressé pour mettre sur la table de l’argent pour s’accaparer de la room. Chez les Tapie, le sens des affaires est inné et Nanard a fait ses preuves dans le rachat de sociétés. Il en va de soi que si Bernard Tapie investit dans le milieu du jeu en ligne, c’est que l’affaire en vaut la chandelle. Faut dire qu’avec les 285 millions d’euros de l’affaire Adidas qui met en mauvaise posture la nouvelle directrice du FMI Christine Lagarde, le clan Tapie a de quoi reprendre la room de poker. Mais il se pourrait que Chris Ferguson, à la base du logiciel, pourrait rester dans la pyramide hiérarchique sans pour autant avoir un oeil sur la gestion du groupe. De plus, les joueurs ayant des sommes colossales dans la room et qui attendent de voir la couleur de l’argent pourraient se voir offrir une participation au capital en devenant des actionnaires intérimaires et pourront revendre leurs actions avec une plue-value quand FullTilt se sera refait une santé.

Alors Bernard mettra-t-il la main au tapis de FullTilt Poker? Réponse dans dans quelques jours (ou semaines?) pour le plus grand bonheur des joueurs en attente de leurs paiements des gains. Et si FullTilt Poker était un coup de poker similaire à la méga plus-value de l’Affaire Adidas? Rendez-vous dans quelques années.  Tapie à suivre.

© PokerenligneNews.com

Une réflexion au sujet de « Fulltiltpoker: Tapie or not Tapie? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 11 + 8 ?
Please leave these two fields as-is: