Le poker en ligne aux USA vole en éclats

FBI l'ennemi juré de Pokerstars, Fulltilt et Absolute PokerUn véritable tremblement de terre suivi d’un tsunami vient de secouer la planète du poker en ligne aux Etats-Unis. Durant des années, les ténors du poker online tels que Pokerstars, FullTilt Poker et Absolute Poker avaient quelque peu des problèmes d’audition face aux nombreuses voix des autorités américaines empressant ces dits sites de ne plus proposer leurs tournois de poker aux américains. Mais ces sites s’étaient mis au langage des signes et n’étaient ni équipés d’appareils auditifs ni d’implants cochléaires. Autant dire que ces sites continuaient leur business en toute illégalité aux Etats-Unis sans prendre en considération les menaces du gouvernement américain et s’habituaient aux millions de dollars qui tombaient à flot. Il est vrai que ce n’est pas évident d’arrêter un business si lucratif au pays de l’Oncle Sam quand chaque jour le bruit du jackpot sonne et sert de réveil matin à ses dirigeants. A force de brasser des milliards de dollars, les dirigeants n’ont pas ou peu prêter attention aux menaces du gouvernement jusqu’à ce que leur jour fatal arrive. En effet, les sites Pokerstars, FullTilt Poker et Absolute Poker vivent le pire scénario qui pouvait leur tomber sur la tête et le retour du coup de bâton a sonné. Ce coup porté à la tête de ces empires est bien plus fort que le bâton de notre cher Guignol national. Autant dire que les dirigeants de ces sites de poker en ligne doivent quelque peu passer des nuits blanches et être en liaison constante avec les meilleurs avocats du monde. Isai Scheinberg (Pokerstars), Raymond Bitar et Nelson Burtnick (Fulltilt Poker) et Scott Tom et Brent Beckley (Absolute Poker) sont accusés de blanchiment d’argent et de fraudes bancaires après avoir, depuis 2006, proposer leurs services aux résidents américains et donc profiter de revenus tirés des jeux d’argent sur le Net.

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) a mis le paquet pour s’attaquer à ces mastodontes du poker en ligne et pas moins de onze personnes ont été inculpées. La justice réclame la coquette somme de 3 milliards de dollars et 76 comptes bancaires disséminés dans 14 pays ont été bloqués. Pas moins de 5 noms de domaines ont été également bloqués dont ceux de Pokerstars.com ou encore de Absolutepoker.com (le nom de domaine de Fulltilt.com met en garde les joueurs résident aux Etats-Unis). Ce coup de semonce dans le monde du poker en ligne aux Etats-Unis a sonné la fin de la récréation et a montré la force des institutions américaines qui ont feint d’être passives depuis 2006 et qui ont frappé un grand coup en s’attaquant au porte monnaies de ces empires du poker online. De plus, les dirigeants sont passibles de nombreuses années de prisons pour les faits qui leur sont reprochés et certains pourraient finir leur jour en prison comme Isai Scheinberg âgé de 64 ans.

Autant dire que les patrons de Bwin, Party Gaming et bien d’autres groupes de poker en ligne ont dû se mettre à la zumba histoire de montrer que les élèves au premier rang finissent toujours par être récompensés. Le monde du poker en ligne est en ébullition et montre une fois de plus que rien n’est gagné d’avance. A croire que la roue tourne même au poker en ligne et désormais le poker ne sera plus comme avant. Alors que Pokerstars et Full Tilt larguaient de loin la concurrence sur la scène internationale voilà que le paysage du poker en ligne est complètement métamorphosé par ce coup porté par le FBI. Fatidique? Il est encore trop tôt pour le savoir mais à trop jouer avec le feu, on finit toujours par se brûler. Affaire à suivre.

© PokerenligneNews.com

Pages d’accueil de AbsolutePoker.com et Pokerstars.com
Absolute Poker et Pokerstars prives de page d'accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMPORTANT! anti-spam

Combien font 11 + 9 ?
Please leave these two fields as-is: